Le FMI et la Banque Mondiale optimistes sur les ODM | International | DW | 26.04.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le FMI et la Banque Mondiale optimistes sur les ODM

La Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International ont tenu leur session de printemps. Au cœur des réflexions de ces deux institutions : les pays en développement et les objectifs du millénaire. Un bilan contrasté.

default

Réduire la pauvreté de moitié d'ici 2015?

A en croire ce que stipulent les « objectifs du millénaire » fixés par les Nations Unies en l'an 2000, dans cinq ans, la pauvreté dans le monde devrait avoir diminué de moitié, la mortalité infantile de deux tiers et la mort des femmes enceintes ou en couches de trois quarts. En tout, ces objectifs internationaux sur le développement sont au nombre de huit, mais, selon une étude conjointe de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, la crise économique internationale pourrait avoir des répercussions sur leur fiabilité. Alors, objectifs encore réalisables ou vœux pieux ?

Illustration Kinder und Müttersterblichkeit

Les femmes et les enfants, premières victimes des insuffisances sanitaires.

Réduire la pauvreté de moitié d'ici 2015, c'est encore faisable, répondent le FMI et la Banque Mondiale. En pratique, cela signifie que, d'ici là, 15% de l'humanité devraient disposer de moins d'un dollar 25 par jour pour subsister, soit, tout de même, 920 millions de personnes dans le monde. Un résultat qui aurait pu être meilleur sans la crise financière qui ébranle l'économie mondiale depuis près de trois ans, de l'avis du directeur adjoint du FMI, Murilo Portugal :

« Le nombre absolu des personnes vivant dans la pauvreté a augmenté avec la crise de plusieurs dizaines de millions. »

Le FMI craignait une hausse plus importante encore, mais les progrès enregistrés par de nombreux pays dans les années 1990 – notamment en matière d'inflation et de réduction de leur endettement – leur auraient permis de mieux résister.

China Dossierbild zu China 5 Jahre in der WTO Bild 3

Le boom économique de la Chine profite à l'Asie.

C'est en Asie que la réduction de la pauvreté est la plus spectaculaire, avec une baisse de 38% en 15 ans, notamment grâce à l'essor de l'Inde et de la Chine. Pour l'Afrique, en revanche, l'optimisme est plus mesuré. La Banque Mondiale craint qu'hormis celui concernant la pauvreté, aucun autre objectif du millénaire ne soit atteint dans les temps. Delfin Go, économiste en chef de l'institution :

« 1,2 million d'enfants supplémentaires de moins de cinq ans seront probablement morts entre 2009 et 2015. Si la reprise économique amorcée retombe et fait déraper les pays en développement sur le plan économique ou politique, cela aura des répercussions catastrophiques sur de nombreuses personnes. »

Afrika Unterricht

L'éducation scolaire, l'une des armes contre la pauvreté.


Loin de se remettre en cause après ce satisfecit tout relatif de leur action, le FMI et la Banque Mondiale ont appelé à un maintien de l'aide des pays industrialisés en direction des pays en développement et à une poursuite de la libéralisation des marchés, censée encourager le développement social et humain.

A Washington, la Banque Mondiale a décidé une réforme de ses droits, dont devraient bénéficier les pays émergents qui devraient obtenir 3% des voix accordées jusqu'à présent aux pays les plus riches. Pas d'ouverture en ce sens, en revanche, au sein du FMI qui reste dominé par les pays industrialisés.

Auteur: Christina Bergmann/Sandrine Blanchard
Edition: Marie-Ange Pioerron

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !