L′avenir de la RDC dans les urnes | Afrique | DW | 28.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'avenir de la RDC dans les urnes

Plus de 32 millions d'électeurs sont appelés à élire le futur président de la République et 500 députés. La plupart des bureaux ont ouvert à six heures locales à Kinshasa, mais d'autres ont connu un grand retard.

default

Les problèmes logistiques agaçent les électeurs

Dans la circonscription électorale de la Lukunga, au centre de Kinshasa, de nombreux retards ont été constatés, dus entre autres au manque de déploiement des matériels électoraux. Malgré une pluie abondante, les électeurs sont nombreux à avoir fait le déplacement, mais certains n'ont pas trouvé leur nom sur les listes électorales.

DW Schlindwein Wahlkampf Kinshasa

Drapeau de campagne à l'effigie de Joseph Kabila

Le président sortant Joseph Kabila, accompagné de son épouse et de leurs deux enfants, a déjà voté. Les autres candidats à la présidentielle, comme l'opposant Etienne Tshisekedi, comptaient voter lundi après-midi. Au total, onze candidats briguent la magistrature suprême. Près de 19.000 candidats se disputent les 500 sièges de l'Assemblée nationale.

Ambiance tendue, quelques incidents

La journée a été marquée par des violences. A Lubumbashi, capitale du Katanga, deux policiers et une civile ont été tués dans l'attaque d'un bureau de vote. Peu avant midi, des rafales avaient secoué le centre-ville, où au moins deux bureaux ont été attaqués par des indépendantistes katangais présumés. Trois autres bureaux de vote ont été incendiés par des habitants dans le Kasai occidental, fief de l'opposant Etienne Tshisekedi.

Selon notre correspondant John Kanyunyu, un camion qui transportait des électeurs vers la ville de Sake, à une vingtaine de kilomètres de Goma, s'est renversé. Il y a eu un nort et plusieurs blessés. Dans le territoire de Walikalé, des affrontements ont opposé des miliciens Maï-Maï à des rebelles rwandais des FDLR. Les populations ont pris la fuite. Aucun incident n'a été signalé jusqu'à présent à Beni, mais des prisonniers se sont évadés dernière de la prison au cours de la nuit de dimanche à lundi, ce qui engendre la peur dans la population.

Ecoutez ci-dessous les reportages de Saleh Mwanamilongo, à Kinshasa, et de John Kanyunyu, à Goma, ainsi qu'un point sur la situation à 17h TU.

Edition : Marie-Ange Pioerron, Anne Le Touzé (avec AFP, Reuters)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !