L′Atalante en Somalie | International | DW | 15.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

L'Atalante en Somalie

Protéger les convois maritimes du Programme alimentaire mondial au large des côtes somaliennes, c'est l'une des principales missions de l'opération Atalante. La flotte est, depuis samedi, sous commandement allemand.

Des pirates somaliens sont capturés dans le Golfe d'Aden (19.11.2009)

Des pirates somaliens sont capturés dans le Golfe d'Aden (19.11.2009)

La mission Atalante a été lancée en 2008 par l'Union européenne. Elle est, pour le moment, composée de quatre navires et de trois avions de reconnaissance. 268 soldats allemands y participent, à bord notamment de la frégate « Bayern », la Bavière, qui disposera d'un renfort allemand à partir du mois de septembre - avec la frégate « Cologne » qui mettra, elle aussi, le cap sur la Somalie. Uwe Rossmeisl est capitaine de frégate :

Hungersnot in Somalia

L'opération Atalante protège les convois de vivres à destination de la Somalie

« Nous partons du principe que nous allons escorter très prochainement cinq à six convois. Pour décrire nos activités concrètement, il faut se représenter un navire militaire qui navigue juste à côté de convois ou de bateaux individuels avec pour mission d'éviter l'attaque d'éventuels pirates. »

126 actes de piraterie en 2011

Les navires européens de la mission Atalante ont escorté, depuis 2008, 500 000 tonnes de nourriture destinées à la Corne de l'Afrique. Mais malheureusement, les actes de piraterie se multiplient. Selon la centrale de l'opération Atalante située à Northwood, en Grande-Bretagne, 126 attaques ont été répertoriées cette année. Les pirates ont des centaines d'otages entre leurs mains. Mathias Weber, spécialiste de la Somalie :

« Les actes de piraterie sont très lucratifs. Les pirates peuvent devenir très riches en capturant un seul navire. Et cette richesse, ils l'exposent aux yeux de tous en Somalie. Ils roulent en 4X4 de luxe, se font construire de splendides villas…Les gens se disent que la piraterie, cela rapporte. »

D'autant plus que les pirates sont le plus souvent d'anciens pêcheurs qui ont perdu leur travail à cause de la surpêche orchestrée dans l'Océan indien par les pays industrialisés. Le coût de l'opération Atalante se monte cette année à huit millions d'euros.

Auteur : Julia Hahn, Carine Debrabandère
Edition : Marie-Ange Pioerron

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !