L′après - Kadhafi : l′insécurité règne dans le sud de la Libye comme dans le nord Mali | Afrique | DW | 18.10.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

L'après - Kadhafi : l'insécurité règne dans le sud de la Libye comme dans le nord Mali

Après la chute du "Guide" Mouammar Kadhafi en octobre 2011, des groupes armés sont venus de Libye pour envahir une grande partie du territoire malien, prenant en otage les populations de Tombouctou, de Kidal et de Gao.

Écouter l'audio 02:03

"On n'a pas pensé à l'après- Kadhafi..." (Sekou Tangana)

Jeudi, cela fera 5 ans que le colonel Mouammar Kadhafi a été assassiné alors qu'il tentait de fuir sa ville natale de Syrte, en Libye.

C'était le 20 octobre 2011. Depuis cette date, l'insécurité et la criminalité règnent dans le sud de la Libye mais aussi dans le nord du Mali. C'est après la chute du régime dictatorial de Kadhafi, qui fut au pouvoir pendant 42 ans, que des groupes armés sont venus de Libye pour envahir une grande partie du territoire malien, prenant en otage les populations de Tombouctou, de Kidal et de Gao. Il aura fallu l'intervention de l'armée française pour arrêter la progression islamistes vers Bamako, la capitale.

Cinq années après l'assassinat de Kadhafi, l'insécurité règne toujours dans le nord du Mali. Pourquoi?

Nous vous proposons d'écouter l'analyste politique malien Sekou Tangana.

 

 

 

 

Audios et vidéos sur le sujet