Laokein acquitté mais retourné en prison | Archives Afrique | DW | 23.11.2017
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Archives Afrique

Laokein acquitté mais retourné en prison

Malgré le verdict de sa remise en liberté pour détention abusive, l'opposant tchadien n'était toujours pas libre ce jeudi après-midi. Il a été renvoyé dans sa cellule de prison à la surprise de son épouse Gisèle Laokein.

Écouter l'audio 01:47

"Est-ce qu'il y a réellement une justice au Tchad?" (Gisèle Keiron Laokein)

L'opposant tchadien Laokein Médard, détenu depuis juillet, a eu une joie de courte durée. Lors d'une audience, ce jeudi matin à Moundou, ville dont il était le maire, le juge a pourtant ordonné sa remise en liberté d'office pour détention abusive.

Position ambigüe du parquet

Laokein Médard était accusé d'avoir détourné une somme de 27 millions de francs CFA, soit environ 41.000 euros à la mairie de Moundou et a été démis de ses fonctions par le conseil municipal. Mais fin septembre, un rapport d'audit l'a complètement blanchi. Ce jeudi, à la surprise générale, l'opposant a été reconduit dans sa cellule. Le procureur de la République n'ayant toujours pas signé l'acte de sa sortie de prison. Son épouse Gisèle Keiron Laokein se dit étonnée de ce scénario. Elle s'est confiée à la Deutsche Welle.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter l'interview de Gisèle Keiron Laokein !

Nos tentatives pour joindre le collectif d'avocats chargé de la défense de l'opposant ont été vaines. Laokein Médard est arrivé troisième à la présidentielle d'avril 2016 dont l'actuel président Idriss Déby Itno a été déclaré vainqueur.

Audios et vidéos sur le sujet