L′Allemagne songe à intervenir en Syrie en cas d′attaque chimique | Vu d′Allemagne | DW | 11.09.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Allemagne songe à intervenir en Syrie en cas d'attaque chimique

La presse allemande s’intéresse au débat autour d’une possible intervention de la Bundeswehr, l'armée allemande, en cas d’une nouvelle attaque chimique en Syrie.

Selon Norbert Röttgen, le président de la commission des Affaires étrangères du Bundestag, l’Allemagne ne devrait pas hésiter à s’engager en Syrie si jamais une nouvelle attaque au gaz était lancée  dans ce pays. 

C’est une option qui a reçu l’approbation de plusieurs partis politiques allemands, alors que la province d’Idleb est depuis quelques jours, la cible de bombardements du régime de Bachar al-Assad, appuyé par Moscou.

La Frankfurter Rundschau souhaite que l’armée allemande élabore des stratégies d’intervention rapide et s’assure d'éviter une participation pérenne à la guerre en Syrie. Le quotidien de Francfort reconnaît cependant le caractère symbolique d’une telle action. 

Pessimiste, il renchérit : "Que les Allemands participent ou non à des frappes aériennes, Bachar Al-assad a pratiquement gagné la guerre avec le soutien de la Russie et de l’Iran".  

Un pessimisme que partagent aussi les Badischen Neuesten Nachrichten. Pour le journal de Karlsruhe, à ce stade du conflit, une intervention allemande ne produirait aucun effet. Le pays devrait plutôt se positionner en tant que médiateur car ayant de bons contacts avec toutes les parties. 
"Qu’en est-il d’un mandat de l’ONU ? L’Allemagne ne risque-t-elle une confrontation avec la Russie et engagement durable en Syrie ?" : voilà autant de questions sans réponses que se pose pour sa part la Tagesspiegel. 

L’Allemagne ne devrait pas aller seule si elle s’engageait à intervenir estime la Süddeutsche Zeitung qui rappelle qu’en avril dernier, Berlin avait soutenu ce genre d’attaques mais en avait exclu une participation solitaire.  

Etats-Unis : 17 ans après le 11 septembre 

Un autre sujet dans la presse allemande : l’anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.  

USA, Shanksville: Donald und Melania Trump während der Trauerminute (picture-alliance /P. Benic)

Le président américain a tenu à rendre hommage à Shanksville aux "héros" du vol 93

Die Welt rappelle qu’environ 3.000 personnes sont mortes ce jour-là et que l’identification des victimes se poursuit encore. Ces cinq dernières années, note le quotidien, cinq victimes ont pu être identifiées. Au total, ce sont 1.100 victimes qui n’ont toujours pas été identifiées 17 ans après. Des faits qui contribuent, selon Die Welt, à alimenter les théories du complot. 

La Frankfurter Rundschau pointe de son côté le fait que cet attentat aurait pu être évité. Se basant sur le rapport de la commission d’enquête, le journal conclut : "Il n’y a avait pas une étroite collaboration entre le FBI et la CIA". 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !