1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
File photo of the gas field in Amenas, Algeria in this handout photo provided by Scanpix April 19, 2005. Islamist militants attacked the gas field in Algeria on Wednesday, claiming to have kidnapped up to 41 foreigners including seven Americans in a dawn raid in retaliation for France's intervention in Mali, according to regional media reports. The raiders were also reported to have killed three people, including a Briton and a French national. The gas field is operated by a joint venture including BP, Statoil and Algerian state company Sonatrach. REUTERS/Kjetil Alsvik/Statoil via Scanpix (ALGERIA - Tags: ENERGY) ) ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS. NORWAY OUT. NO COMMERCIAL OR EDITORIAL SALES IN NORWAY. THIS PICTURE IS DISTRIBUTED EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS. NO SALES. NO ARCHIVES
Algerien Islamisten nehmen 41 Geiseln ÖlfeldImage : Reuters

L'Algérie entraînée dans le conflit au Mali

Jean-Michel Bos
18 janvier 2013

La prise d'otages sur un gisement gazier a eu lieu en dépit de la prudence du gouvernement algérien depuis le début du conflit. La France a réclamé une enquête pour établir d'éventuelles complicités

https://p.dw.com/p/17MqK

Après le dénouement dramatique de la prise d'otage qui a coûté la vie à plusieurs dizaines d'otages, le rôle de l'armée et du gouvernement algériens est vivement critiqué pour la violence de sa réaction. Le mutisme d'Alger depuis hier ne contribue pas à lever le voile sur l'ambiguité de ce pays dans la crise malienne.

L'assaut engagé par les forces algériennes vise-t-il avant tout à sanctuariser les gisements gaziers du sud du pays? C'est la question que Jean-Michel Bos a posée au professeur Mohammed Benhammou, il est président du Centre marocain d'Études Stratégiques à Rabat.

Algerien/Analyse - MP3-Stereo

Passer la section Sur le même thème