La RDC attend de faire le deuil de Lumumba | Afrique | DW | 11.09.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

La RDC attend de faire le deuil de Lumumba

La justice belge a décidé de restituer les restes de Lumumba à sa famille. Une dent attribuée au leader congolais assassiné en 1961 sera ainsi rendue à ses héritiers.

Le Premier ministre Patrice Lumumba, héros de l'indépendance congolaise a été assassiné en 1961.

Le Premier ministre Patrice Lumumba, héros de l'indépendance congolaise a été assassiné en 1961.

Kinshasa a accueilli favorablement la décision de la justice belge. André Lite, ministre congolais des Droits humains a déclaré à DW qu’après la restitution des restes, Patrice Emery Lumumba aura droit à une sépulture digne.   

"Le moment venu, le gouvernement prendra position, je pourrais même dire a priori que cela va de soi, parce que Patrice Emery Lumumba le mérite bien, il mérite cela de sa nation’’. 

Satisfaction dans les milieux politiques en RDC

Lambert Mende, ancien porte-parole du gouvernement et chef d’un parti Lumumbiste parle d’une restitution symbolique mais qui permettra  aux Congolais de faire le deuil de Lumumba.

"Des signes comme ceux-là sont  chargés d’une symbolique non seulement réparatrice mais en même temps fondatrice d’une normalisation de la situation. Parce que tant que le corps ou une partie du corps de la personne suppliciée ne sera pas en possession de nous peuple congolais nous ne pourrons pas dire que nous avons réellement fait le deuil de la disparition de Patrice Emery Lumumba."

Lambert Mende Omalanga, ancien porte-parole du gouvernement congolais et chef d’un parti Lumumbiste.

Lambert Mende Omalanga, ancien porte-parole du gouvernement congolais et chef d’un parti Lumumbiste.

Réaction de la famille Lumumba

Pour François Lumumba, fils-ainé de Patrice Lumumba, la décision de la justice belge ouvre une nouvelle page entre les peuples belge et congolais. Il espère aussi l’implication des autorités de deux pays dans le dossier de son père.

"C’est une étape importante, c’est une nouvelle page qui s’ouvre. Aux autorités congolaises de s’impliquer pour rapatrier les reliques de Patrice Lumumba, ici dans son pays natal, et à nos amis belges de s’impliquer pour que les reliques arrivent le plus tôt possible à Kinshasa."

Intellectuel patriote devenu premier ministre du Congo indépendant en juin 1960, renversé trois mois plus tard, Patrice Lumumba avait étéassassiné le 17 janvier 1961, avec la complicité présumée de la CIA et du MI6 britannique.

Écouter l'audio 02:13

"Les autorités qui sont venues après Lumumba sont en train de s’enrichir"

La dent attribuée à Lumumba est actuellement entre les mains de la justice belge. Elle avait été saisie chez la fille du policier belge Gérard Soete qui avait contribué à faire disparaître le corps - jamais retrouvé - de l'ancien Premier ministre congolais. 

Elle l'avait montré en 2016 à un journaliste flamand qui l'interviewait, ce qui avait poussé des proches de Lumumba à déposer plainte pour "recel".

Le dossier a ensuite été joint à l'enquête principale pour "crime de guerre" ouverte en 2011 à Bruxelles.