La présidentielle pas gagnée d′avance pour Macky Sall | Afrique | DW | 11.12.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

La présidentielle pas gagnée d'avance pour Macky Sall

Le dépôt des candidatures à la présidentielle de février 2019 est ouvert au Sénégal. Même si les deux principaux rivaux du président sortant sont sortis de la course, la concurrence pourrait être rude.

Écouter l'audio 01:52

"Macky Sall va se retrouver avec un candidat de moindre envergure" (Moussa Diaw, politologue)

C'est aujourd'hui (11 décembre) que débute au Sénégal le dépôt de candidatures pour l'élection présidentielle de février prochain. Une élection qui pourrait théoriquement être gagnée d'avance par le président Macky Sall puisque ses principaux rivaux ont été écartés.

Il y a d'abord eu Karim Wade, le fils de l'ancien président Abdoullaye Wade, incarcéré après avoir été condamné pour enrichissement illicite, puis libéré sur grâce présidentielle. Khalifa Sall, l'ancien maire de Dakar, a alors été accusé à son tour de détournement de fonds publics et condamné à cinq ans de prison.

Le politologue sénégalais Moussa Diaw estime toutefois que l'élection pourrait être plus difficile qu'il n'y paraît pour Macky Sall.

 

Cliquez sur l'image pour écouter l'interview. 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !