La pollution dans le Golfe du Mexique | International | DW | 21.05.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La pollution dans le Golfe du Mexique

Quatre semaines après le naufrage de la plateforme pétrolière "Deepwater Horizon" dans le Golfe du Mexique, du pétrole brut continue de se déverser dans les fonds marins.

default

La main d'un pêcheur souillée de pétrole brut dans un marais de Louisiane

Et cela en quantités bien plus importantes que ce qui était estimé jusqu’ici par la compagnie britannique British Petroleum. C’est ce que prouvent des vidéos tournées dans les profondeurs près du point de forage. Sur les côtes de l’Etat fédéré américain de Louisiane, cette marée noire est une catastrophe , pour la faune et la flore comme pour les habitants.

Billy Nungesser se penche par-dessus le rebord de sa barque et plonge son index dans la masse visqueuse et brune qui englue les marais sur de larges pans du littoral, une région particulièrement sensible sur le plan écologique:

" Quand cela arrive sur le dos d’une tortue, d’une grenouille ou d’une autre créature , les animaux n’ont plus aucune chance ."

ue

Une barque entre un marais et une barrière de protection dans l'embouchure du Mississipi

Nungesser est le maire de la commune de Plaquemine, dont les marais salés sont durement touchés par la marée noire. Il lance un appel aux autorités fédérales :

"Donnez – nous enfin la permission d’agir , laissez nous faire quelque chose pour avoir une chance de sauver les marais."

Nungesser propose d'ériger des barrières de sable au large de la côte pour empêcher la progression de la marée noire dans les marécages. Mais jusqu’ici, Washington n'a pas donné son autorisation.

En attendant, les autorités fédérales ont interdit à la compagnie pétrolière BP de continuer à employer les dispersants chimiques utilisés par milliers d’hectolitres jusqu’ici. Du poison pour la nature et les hommes, comme le signalent certains experts. De plus en plus de pêcheurs qui ont participé à ces tentatives de lutte contre la marée noire sont malades. Parmi eux: Gary Burris, par exemple, qui a eu des vomissements et des nausées:

"C'était comme si j’avais sniffé de l’essence. Je me sens encore tout faible, tout le corps me démange."

Flash-Galerie Ölpest Eindämmung

Navire participant aux actions de lutte contre la marée noire dans le Golfe du Mexique

La biologiste Riki Ott pense que c’est là l’oeuvre des dispersants chimiques extrêmement dangereux dans de telles concentrations

"Après de hautes concentrations similaires lors de la marée noire de l’ Exxon Valdez, nous avons retrouvé des lions de mer et des loutres de mer dont le cerveau était littéralement brûlé ."

Déjà, la pêche est interdite sur près de 120.000 km2 dans les eaux fédérales américaines du golfe du Mexique. L’existence même des pêcheurs est menacée. Et les professionnels du tourisme sont aussi touchés. Dans la région près de 50% des réservations ont été annulées depuis la marée noire.

Gary Burris, le pêcheur, a été consulter un médecin qui a constaté que ses poumons sont dans l’état d’une personne fumant 3 paquets de cigarettes par jour. Or, Garry Burris n’a jamais fumé de sa vie.

Auteur: Sabine Müller / Philippe Pognan

Editeur: Sandrine Blanchard

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !