La politique, une histoire de personnalité | Vu d′Allemagne | DW | 14.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La politique, une histoire de personnalité

La presse commente le résultat des élections régionales en Rhénanie du Nord-Westphalie. Avec des titres quasiment unanimes : "triomphe" pour le SPD et "débâcle" pour les conservateurs et leur candidat Norbert Röttgen.

Norbert Röttgen et Hannelore Kraft

Norbert Röttgen et Hannelore Kraft

La victoire de la sociale-démocrate Hannelore Kraft est convaincante, incontestable, et même enthousiasmante, commente die tageszeitung. Son secret est d'avoir, ces deux dernières années, occupé l'air de rien le centre de l'échiquier politique. La ministre-présidente a à la fois aboli les frais universitaires avec l'extrême-gauche et conclu un compromis sur le système scolaire avec les conservateurs.

Victoire spectaculaire pour Hannelore Kraft

Victoire spectaculaire pour Hannelore Kraft

Toutes les attaques, de la gauche comme de la droite, ont glissé sur elle sans l'atteindre. Selon le journal, il n'y a qu'une autre personne qui sait aussi bien mettre en scène cette attitude post-idéologique : la chancelière Angela Merkel.

Cette élection montre à nouveau à quel point la politique est une question de personnalité, estime l'hebdomadaire Der Spiegel. Les Allemands sont devenus imprévisibles et votent de plus en plus spontanément. Comme les programmes des grands partis se ressemblent dans les grandes lignes, ce sont les candidats qui marquent des points auprès des électeurs. Hannelore Kraft dégage une aura raisonnable et fiable. Son adversaire Norbert Röttgen avait l'air bien pâle à côté d'elle. C'est pour cela qu'elle a gagné.

Norbert Röttgen a sans doute davantage perdu que le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung. On va se demander s'il a toujours sa place à Berlin dans le gouvernement d'Angela Merkel.

Norbert Röttgen était considéré comme un successeur potentiel d'Angela Merkel

Norbert Röttgen était considéré comme un successeur potentiel d'Angela Merkel

Le dauphin de la chancelière a perdu le pouvoir interne qu'il croyait avoir conquis. S'il reste ministre de l'Environnement, il va sans doute devoir faire des compromis. Ce qui pourrait d'ailleurs avoir des effets positifs sur sa politique énergétique, souligne le quotidien.

Pour la Süddeutsche Zeitung, enfin, l'effondrement régional de la CDU va être lourd de conséquences au niveau fédéral. En 2005, c'est suite au triomphe de son parti à ces mêmes élections régionales qu'Angela Merkel avait accédé au pouvoir à Berlin. Sept ans plus tard, la défaite spectaculaire de la CDU pourrait marquer le signal inverse. En moins de huit semaines, Norbert Röttgen est passé du statut d'homme politique brillant à celui d'ex-futur candidat à la chancellerie. Il y a quelques années, il avait publié un livre intitulé : "Les meilleures années de l'Allemagne sont encore à venir". Les siennes semblent déjà appartenir au passé.

Auteur : Anne Le Touzé
Edition : Konstanze von Kotze

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !