La peur des irradiations nucléaires grandit au Japon | International | DW | 22.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La peur des irradiations nucléaires grandit au Japon

Dix jours après le tremblement de terre et le Tsunami au Japon, 350 000 personnes sont toujours sans logement dans le nord est du pays. Des sinistrés qui expriment de plus en plus leur crainte des radiations.

default

Un homme dans les décombres Rikuzentakata, dans le nord du Japon

A Otsushi, au Nord-Est du Japon, les sinistrés regardent les soldats déblayer les décombres, réparer les conduites de gaz et d’eau, construire des baraques de fortune. Et plutôt que de leur dire qu’ils ne sont pas venus assez tôt, ou qu’ils ne font pas assez, ils leur expriment leur gratitude.

"Je suis si reconnaissant qu’autant de soldats soient venus. Ils ont un très long trajet derrière eux et même dans cette situation dramatique, ils viennent nous aider. Nous leur sommes vraiment infiniment reconnaissants."

Japan Erdbeben Beerdigung Opfer Militär

Des soldats japonais enterrent l'une des victimes du tsunami, 22 mars 2011

Ce soldat quant à lui est heureux de pouvoir apporter son aide :

"Nous avons été très bien accueillis, chacun nous remercie. C’est pourtant de notre devoir de reconstruire. Nous ne faisons que ce qui doit être fait : aider les sinistrés."

Une population patiente, reconnaissante et compréhensive. Pourtant l’incertitude est toujours grande autour de la centrale de Fukushima. Les sinistrés expriment de plus en plus leur désarroi.

Pour savoir s’ils sont irradiés, ils se soumettent à des examens médicaux. Le docteur Keiko Yamada pratique les examens dans un centre médical à 100 kilomètres de la centrale de Fukushima.

"Nous nous faisons beaucoup de souci pour les personnes chez qui nous constations un taux élevé de radioactivité. Nous craignons qu’elles soient discriminées."

Kenji Sakurai habite à seulement 30 kilomètres de la centrale de Fukushima. Il ne se sent plus en sécurité dans sa maison. Il a fait un long trajet pour subir un test de radioactivité:

NO FLASH Japan Strahlenbelastung

Appareil de mesure des radiation nucléaires

"Je me demande si ma maison est contaminée. Quand pourrais-je rentrer chez moi? Vais-je seulement un jour pouvoir rentrer? Je ne le sais pas."

Chaque jour, le gouvernement japonais tente d’apporter des réponses à la population. Mais lui-même semble dépassé par la crise.

Auteurs: Benjamin Großkopf, Nils Kinkel, Elise Cannuel
Edition: Philippe Pognan

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !