La passion de la route | Interview de la semaine | DW | 11.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Interview de la semaine

La passion de la route

A force de persévérance, Aboubakar Dulde a fini par exercer le métier de ses rêves : chauffeur de camion. Le jeune Camerounais sillone chaque mois les routes de l'Afrique centrale pour transporter des marchandises.

Aboubakar Dulde, au micro d'Henri Fotso

Aboubakar Dulde, au micro d'Henri Fotso

Agé de 28 ans, Aboubakar Dulde travaille déjà depuis de longues années : d'abord comme moto-taximan, ensuite comme assistant de chauffeur de camion et aujourd'hui, comme camionneur titulaire. Aboubakar transporte les biens et marchandises dans les pays de zone Cemac.

Un secteur pourvoyeur d'emploi

Un secteur pourvoyeur d'emploi

« Voler dans la rue, ce n'est pas bon. Il faut travailler. »

C'est là le conseil que le chauffeur peut donner aux jeunes de son pays. Pour un voyage, Aboubakar Dulde passe deux semaines à un mois en dehors de sa résidence de Douala, pour un salaire de base de 150.000 francs CFA par mois, sans compter les primes. Rien à envier donc à bien des fonctionnaires camerounais dont certains ont même fait de longues études. De plus, Aboubakar est fier de son travail.

Le transport par camion est un secteur pourvoyeur d'emplois au Cameroun et en Afrique centrale. Les entreprises et les particuliers investis dans le transport des biens et marchandises profitent aussi bien des matières premières que de l'importation de produits manufacturés dans cette riche région.

Auteur : Henri Fotso
Edition : Sandrine Blanchard

Audios et vidéos sur le sujet