La Libye serait-elle sous la coupe des pays du Golfe ? | Afrique | DW | 14.01.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Libye serait-elle sous la coupe des pays du Golfe ?

37 mandats d'arrêt ont été lancés contre les auteurs présumés d’attaques contre des installations pétrolières et une base militaire dans l'est libyen. Il s'agit notamment d’insurgés tchadiens, soudanais et de Libyens.

Écouter l'audio 01:40
Now live
01:40 min

"Ces mandats sont liés sans aucun doute au conflit entre certains pays du Golfe" (Majed Nehmé)

Les mandats d'arrêt ont été émis à l'encontre de 22 rebelles tchadiens, neuf Soudanais et six Libyens, accusés d'implication dans plusieurs attaques armées contre des terminaux pétroliers dans l'est libyen en 2018 et contre la base aérienne de Tamenhant, à environ 500 km au sud de la capitale Tripoli, plus de 140 morts en mai 2017.

Selon le communiqué annonçant les mandats publiés par les médias, le procureur général de Tripoli s'est basé sur des "communications parvenues aux organes de sécurité concernant des Libyens ayant fait appel à des éléments des oppositions soudanaise et tchadienne" pour perpétrer ces attaques.

Pour Majed Nehmé, directeur de publication d'Afrique Asie, il faut y voir le résultat d'une pression de certains pays du Golfe car la plupart des personnes visées seraient proches des Frères Musulmans. 

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter son analyse.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !