La justice allemande annule la condamnation de Murwanashyaka | International | DW | 20.12.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

La justice allemande annule la condamnation de Murwanashyaka

Le chef des FDLR condamné en 2015 à 13 ans de prison par la haute cour de Stuttgart, voit sa sentence remise en cause par la Cour fédérale de justice de Karlsruhe. La justice ouvre la voie à un réexamen des accusations.

Écouter l'audio 01:42

Philipp Sandner : "Il devient difficile de mener un tel procès loin du pays d'origine de l'accusé"

La Cour fédérale de justice allemande, basée à Karlsruhe dans le sud du pays, a décidé de lever la sentence prononcée en 2015 contre le chef du groupe rebelle rwandais FDLR. Ignace Murwanashyaka, poursuivi pour appartenance à une organisation terroriste, avait écopé de 13 ans de prison. Son adjoint, Straton Musoni, avait été condamné à seulement huit ans de prison. Le verdict était plus lourd pour Murwanashyaka parce que la haute cour de Stuttgart l'avait aussi considéré comme étant l'instigateur de quatre crimes de guerre. Une décision qui a donc été remise en cause par les juges de la cour fédérale.

 

Cliquez sur l'image principale de cet article pour écouter les explications de Philipp Sandner, notre envoyé spécial à Karlsruhe.

Prozess gegen mutmaßliche Kriegsverbrecher (picture-alliance/dpa)

Les faits poursuivis dans cette procédure qui se déroule en Allemagne sont survenus à plus de 6.000 kilomètres, en République démocratique du Congo. Straton Musoni et Ignace Murwanashyaka, deux ressortissants rwandais reconnus pour leur leadership sur la rébellion pro-Hutue qui est basée en RDC, vivent en Allemagne depuis près de 40 ans.

Le procès avait été marqué par des problèmes de traduction, des pressions sur les témoins et de grandes difficultés à produire des preuves. Cependant, plusieurs rapports d'experts désignaient Ignace Murwanashyaka comme le chef de l'organisation FDLR qualifiée de terroriste, depuis fin 2001 sous le nom de code Mihigo. 

Recherché par le Rwanda et objet de sanctions des Nations unies depuis 2005, il a fait sa vie en Allemagne après ses études, tout comme Straton Musoni.

Liens

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !