La junte au pouvoir en Mauritanie souffle le chaud et le froid | Afrique | DW | 14.11.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La junte au pouvoir en Mauritanie souffle le chaud et le froid

L'ancien premier ministre renversé par le coup d'état du 06 août dernier, Yahya Ould Ahmed Waghef et plusieurs autres personnalités ont été arrêtés jeudi dans le cadre d'une affaire de détournement.

default

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz plus que jamais sous pression


La junte Mauritanienne souffle donc le chaud et le froid. Quelques heures seulement après avoir accordé une semi-liberté au président renversé Sidi ould Cheikh Abdallahi, les militaires sont passés à l'offensive en faisant arrêter l'ancien premier ministre Yahya Ould Ahmed Waghef déjà en résidence surveillée à 500 km de Nouakchott. L'ex premier ministre est accusé de détournement, une affaire qui remonte à l'époque où il dirigeait la compagnie "air mauritanie". Hier pourtant, l'on avait cru, à une évolution positive de la situation avec le transfert du président renversé dans son village natal. Mohamed Ould Mounir, politologue mauritanien revient ici sur le transfert du président déchu dans son village natal:

Tout indique qu'on s'achemine vers une forme de libération définitive et que les militaires ont choisi de le libérer en deux temps. Dans un premier temps, résidence surveillée même s'il est autorisé à rencontrer ses partisans et sa famille et plus tard dans le cadre d'un accord négocié on peut envisager une libération définitive dans une formule concertée et négociée entre les différents protagonistes.

Sidi Ould Cheikh Abdallahi, dément avoir pris des engagements auprès de la junte au pouvoir sur son retrait de la politique, comme annoncé par le ministre de la Communication."Je n'ai pris aucun engagement vis à vis de ces militaires , je n'ai rencontré personne parmi eux depuis le putsch et ceux qui m'ont vu pour m'annoncer mon transfert à Lemden, (son village natal) m'ont tout simplement annoncé que je ne pourrais pas quitter le village", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse."Je leur ai répondu que pour moi ce transfert à Lemden ne change en rien ma situation parce que je reste un président en résidence surveillée" a encore ajouté Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Mauretanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi ist neuer Präsident

Le président renversé Sidi Ould Cheikh Abdallahi se considère toujours comme le président "légitime"

Dans un communiqué publié hier jeudi, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union Africaine s'est dit gravement préoccupé de l'absence de progrès dans le processus de normalisation politique en Mauritanie


  • Date 14.11.2008
  • Auteur Georges Ibrahim Tounkara
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Fuof
  • Date 14.11.2008
  • Auteur Georges Ibrahim Tounkara
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Fuof