La CPI veut juger les auteurs des violences en Libye | Afrique | DW | 03.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La CPI veut juger les auteurs des violences en Libye

Pour l’instant, l’OTAN n’envisage aucune intervention militaire. Mais Washington n’exclut aucune option. Sur le terrain, les Libyens ne souhaitent pas que les étrangers viennent faire le travail à leur place.

default

Un manifestant à Benghazi

En Libye, de violents combats opposent les rebelles aux militaires de Kadhafi dans l'Est du pays. Les troupes en provenance de Tripoli veulent reprendre les villes tombées sous contrôle rebelle, les zones visées étant celles où se trouvent plusieurs terminaux pétroliers jugés stratégiques. Alors que les bombardements aériens se poursuivent dans le pays, le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno Ocampo, a annoncé ce jeudi que le Guide Libyen et ses fils pourraient être poursuivis pour crimes contre l’humanité. Ecoutez ci-dessous les explications de Bob Barry.

Libyen Aufständischer Kämpfer bei Brega

Un révolutionnaire à Brega

Peu de réactions africaines

Quant à l’Union africaine, elle a publié la semaine dernière un communiqué dans lequel elle condamne l’usage disproportionné de la force contre les civils. Un communiqué et plus rien…Visiblement, l’organisation panafricaine est embarrassée par cette crise libyenne. Ecoutez ci-dessous l’analyse du politologue congolais Philippe Biyoya. Il a été joint par Georges Ibrahim Tounkara.

Edition : Marie-Ange Pioerron, Cécile Leclerc

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet