Jung sous le feu des critiques | Vu d′Allemagne | DW | 08.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Jung sous le feu des critiques

La frappe de l'Otan en Afghanistan et l'extension des colonies en Cisjordanie font la Une des journaux aujourd'hui.

default

Franz Josef Jung

La priorité du ministre allemand de la Défense est désormais sa propre défense, écrit die Tageszeitung. Exposé au feu des critiques après le bombardement de l'Otan sur deux camions-citernes vendredi, Franz Josef Jung a finalement admis hier qu'on ne pouvait exclure la présence de civils parmi les victimes, mais il se refuse toujours à parler de guerre. Il serait bon que la Bundeswehr arrête de prendre les Allemands pour des idiots sous prétexte qu'elle obéit au devoir de réserve. Lorsque des soldats allemands sont impliqués dans une guerre, il est du devoir des responsables d'informer la population sur ce qui se passe en son nom.

Bundeswehr in Kundus Afghanistan nach Anschlag

Un soldat de la Bundeswehr à Kunduz

« La guerre et la campagne électorale », titre la Süddeutsche Zeitung. Le bombardement de Kunduz n'a pas seulement tué des civils, il a aussi obligé la classe politique à descendre de son petit nuage. Quel avenir pour l'Afghanistan ? Pour pouvoir répondre honnêtement à cette question - ce qui importe encore plus en ces temps de campagne électorale - il faut d'abord que Berlin fournisse une explication claire de ce qui se passe là-bas : l'Allemagne s'est engagée dans une guerre sans savoir exactement quelle allait être sa mission en Afghanistan.

Netanjahu sucht zweite Chance im Weißen Haus

L'administration de Barack Obama réclame depuis sa prise de fonctions la cessation de toute activité de colonisation

Die Welt commente de son côté le feu vert donné par Israël pour la construction de 455 nouveaux logements dans des colonies juives en Cisjordanie. Israël a vite ordonné cette construction avant de signer un accord avec les Etats-Unis en vue de stopper la colonisation. Un peu comme si un fumeur se dépêchait de consumer toute une cartouche avant d'arrêter définitivement de fumer. Pour le journal, c'est un moyen pour le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de canaliser les tendances d'extrême-droite de son cabinet et de son propre parti.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung enfin, la décision de l'Etat hébreu montre qu'il rejette clairement le gouvernement américain et ses exigences et que Benjamin Netanyahu ne se laisse pas facilement tenir en laisse. Reste à savoir si le président américain Barack Obama va accepter sans piper mot de perdre une partie de son autorité au Proche-Orient.

  • Date 08.09.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JWAX
  • Date 08.09.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JWAX
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !