Joseph Ki-Zerbo, une autre Afrique en héritage | Interview de la semaine | DW | 04.07.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Interview de la semaine

Joseph Ki-Zerbo, une autre Afrique en héritage

Historien, professeur d'université, Joseph Ki-Zerbo a contribué à faire évoluer le rapport des Africains avec leur propre passé. Il s'est également engagé en politique dans son pays, le Burkina Faso.

Joseph Ki-Zerbo est le premier Africain à avoir obtenu l'agrégation en histoire. Il a enseigné en France et au Sénégal, avant de revenir au Burkina Faso. Partisan d'une relecture de l'histoire par les Africains, il a aussi mené une longue carrière politique, quasiment jusqu'à son décès, fin 2006.

Le sociologue Salia Koné a côtoyé le professeur pendant une quinzaine d'année au Centre d'études pour le développement africain. Aujourd'hui, Salia Koné dispense des cours dans des lycées et des collèges et tente de rassembler un fonds de documents pour le compte de la fondation Joseph Ki-Zerbo. Il évoque l'héritage laissé par l'historien, au micro de Yaya Boudani.

Précision : sur cette photo, on peut voir Joseph Ki-Zerbo et les autres lauréats du prix Nobel alternatif, à Stockholm en 1997.

Écouter l'audio 02:34
Now live
02:34 min

"Il disait qu'il faut se baser sur le développement endogène. Il faut partir des réalités propres de l'Afrique"

Audios et vidéos sur le sujet