Incendies de forêt près de Tchernobyl | International | DW | 12.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Incendies de forêt près de Tchernobyl

C’est maintenant officiel : les incendies de forêt et de tourbières en Russie ont désormais atteint la région de Briansk, dans la zone des trois frontières entre la Russie, l’Ukraine et la Biélorussie.

default

Des pompiers luttent contre le feu près du village de Kustaryovka

Les autorités russes ont confirmé que des incendies ont ravagé 300 hectares dans cette région particulièrement touchée par la radioactivité depuis l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986. Des incendies entretemps maîtrisés, selon Moscou. 

Les services de surveillance des forêts assurent que l'ensemble de la zone la plus contaminée par la catastrophe de Tchernobyl est désormais sous contrôle. Une information confirmée aussi par l'organisation de protection de l'environnement Greenpeace. Face aux craintes de la population qui redoute que le vent ne propage des particules radioactives, les scientifiques russes minimisent les risques. Un expert de Greenpeace Russie, Vladimir Tchouprov déclare aussi que d'éventuelles pollutions ne seraient que limitées localement:

Russland Waldbrände Feuerwehr bei Moskau

Soldats dans une forêt du district de Noginsk, 70 km à l'est de Moscou

"Selon nos analyses et estimations, ces feux ne sont dangereux que pour les pompiers eux- même et les habitants des localités voisines du foyer d’incendie, Klentsy et Novosybkovo. Vu la direction et la force du vent, le risque est très réduit au delà de 100 kilomètres de distance."

La plupart des experts européens, comme ceux par exemple de l'Office fédéral allemand pour la Radioprotection, affirment eux aussi que si des particules radioactives sont remises en suspension dans l'air par des incendies, les risques pour la santé restent très faibles et ne devraient pas d'avoir d'impact en Russie ni dans les pays voisins. Depuis des jours et des jours, toute la Russie est touchée par une canicule sans précédent. A Moscou, la situation s’est quelque peu détendue après des pluies nocturnes et des vents qui ont dégagé le brouillard de fumées qui enveloppait la capitale depuis plus d'une semaine. Les Moscovites peuvent respirer plus librement, les terrasses de cafés et les parcs sont remplis. Une jeune maman :

Moskau Smog Waldbrände Russland

Un couple dans le parc d'Alexandre derrière le Kremlin à Moscou

"Ici c’est très verdoyant et aéré, cela nous fait du bien , et aussi la pluie ."

Cependant il n’est pas sûr que les Moscovites puissent profiter longtemps de l'air frais. Tout autour de la capitale russe, des feux de tourbières continuent en effet de brûler, les autorités parlent de plus de 600 foyers d'incendie. Et les météorologues craignent que vendredi déjà, le vent ne tourne et ne pousse à nouveau les nuages toxiques en direction de Moscou. Par ailleurs, si l'état durgence a été levé dans trois des sept régions touchées par les incendies, la situation reste tendue près du centre nucléaire de Sarov, à 500 kilomètres à l'est de Moscou.

En tout, depuis fin juillet, les incendies de forêt ont ravagé plus de 800.000 hectares et fait 54 morts, selon un bilan officiel du ministère russe des Situations d'urgence.

Auteur: Heide Rasche / Philippe Pognan
Edition : Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !