Il y a 30 ans, le début de la fin de la RDA à Leipzig | Vu d′Allemagne | DW | 09.10.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Il y a 30 ans, le début de la fin de la RDA à Leipzig

Le 9 octobre 1989, des milliers de manifestants défilaient dans les rues de Leipzig en Allemagne pour, notamment, demander plus de démocratie. Le prélude de la chute du mur de Berlin et de la RDA.

Les manifestations du lundi commenceront dès le mois de septembre à Leipzig

Les manifestations du lundi commenceront dès le mois de septembre à Leipzig

La date est moins connue, moins célèbre que celle de la chute du mur de Berlin. Et pourtant elle est capitale dans l'histoire de l'Allemagne. Le 9 octobre 1989, il y a 30 ans, les citoyens de la ville de Leipzig, en Saxe, manifestaient très nombreux dans les rues de la ville. Une manifestation considérée comme le point de départ de la chute de la RDA, l'ancienne Allemagne de l'est. 

70.000 manifestants

Il est un peu plus de 18h ce 9 octobre 1989. Beaucoup sortent de la messe de l'église Saint-Nicolas de Leipzig. Des milliers de personnes sont réunies pour crier leur colère contre le régime communiste de RDA. Ca fait plusieurs semaines déjà que chaque lundi des manifestations sont organisées mais ce jour-là, près de 70.000 personnes sont rassemblées, un record. "Ce jour-là, l'ambiance était tendue. Les gens savaient que c'était le jour de la décision", raconte aujourd'hui Kathrin Mahler Walther, 18 ans à l'époque.

"Wir sind das Volk"

Aux cris de "Wir sind das Volk", "Nous sommes le peuple", les manifestants demandent le droit de voyager et appellent à plus de démocratie. Et si la police avait fait usage de la violence les semaines précédentes, ce n'est pas le cas ce soir-là. "Comme il n'y avait pas de tir ce soir-là, c'était clair pour nous : il y aurait désormais un processus d'ouverture, une discussion", raconte Kathrin Mahler Walther. 

Le lendemain les images passent même sur les télés à l'Ouest. Fort de leur succès, les manifestants redescendent dans les rues le lundi suivant, plus nombreux encore. Les manifestations s'étendent bientôt dans toute l'Allemagne de l'est. Le chef du SED, le parti communiste au pouvoir, Erich Honecker, se retire le 18 octobre. Trois semaines après le mur de Berlin tombe et le régime de RDA s'effondre.

Deutschland Alexanderplatz-Demonstration 1989 (picture-alliance/dpa)

Les manifestations du lundi en Saxe s'étendront jusqu'à Berlin, ici le 4 novembre 1989

"Un grand jour dans l'histoire de l'Allemagne"

"Je pense qu'il est très important de voir que les femmes et les hommes est-allemands se sont libérés de cette dictature, qu'ils ont surmonté leur peur, ont manifesté ensemble le 9 octobre et les lundis avant et après", estime, trente ans après, Kathrin Mahler Walther.

Ce 9 octobre 2019, en souvenir de cette libération et des manifestations, près de 12.000 bougies devraient être allumées dans la ville, écrivant avec leurs lumières "Leipzig 1989". Ce mercredi matin, le président de la République fédérale allemande était aussi Leipzig. Il a rendu hommage au courage des manifestants de l'époque. "Le 9 octobre a été un grand jour dans l'histoire de l'Allemagne", a dit Franck Walter Steinmeier.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !