″Il faut éviter une personnalisation du pouvoir...″ | Afrique | DW | 06.11.2015
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

"Il faut éviter une personnalisation du pouvoir..."

Dimanche, la campagne pour la présidentielle du 29 novembre sera lancée au Burkina-Faso. Une première campagne présidentielle post-Compaoré.

Écouter l'audio 01:53
Now live
01:53 min

" La loi fondamentale telle que révisée à l'étape actuelle, il n'y a aucun moyen de contournement possible..." Boniface Somé

L’ex-président avait été contraint de quitter le pouvoir, il y a un an après une tentative de modifier la loi fondamentale pour se maintenir en place. Pour éviter que l’histoire ne se répète, les députés de la transition ont adopté hier un amendement constitutionnel qui verrouille le nombre de mandats présidentiels. Pour Désiré Boniface Somé enseignant à l’université de Ouagadougou et membre de l'Union pour le progrès et le changement UPC, une décision sur le sujet était attendue surtout que les Burkinabè s’activent pour le scrutin présidentielle.

Cliquez sur l'image pour écouter son intervention.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet