Hambourg : le procès des pirates somaliens | Allemagne | DW | 22.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Hambourg : le procès des pirates somaliens

Coup d'envoi à Hambourg du procès de dix Somaliens jugés pour avoir attaqué en avril dernier, au large de la Corne de l'Afrique, le porte-containers Taipan, un cargo allemand.

default

C'est le premier procès pour piraterie qui s'ouvre en Allemagne depuis 400 ans : celui de dix Somaliens arrêtés en avril dernier par la marine néerlandaise, extradés par la suite vers l'Allemagne. Les pirates sont inculpés d'attaque sur le trafic maritime et de tentative d'enlèvement en vue d'obtenir une rançon. Et pour le procureur Wilhelm Möllers, les faits sont clairs.

Somalische Piraten Festnahme Schiff Meer

Des pirates somaliens sont faits prisonniers le 19.11. dernier dans le Golfe d'Aden

« L'accusation se fonde sur de nombreux témoignages. Nous avons entendu des témoins qui étaient sur le Taipan, en particulier le capitaine. Et puis nous disposons de preuves, notamment les armes que nous avons réquisitionnées. »

Les pirates risquent jusqu'à 15 ans de prison

Les dix Somaliens risquent jusqu'à 15 ans de prison. Une sentence jugée sévère, mais qui est destinée à décourager les attaques qui se sont multipliées ces dernières années au large de la Somalie. Il faut dire que l'activité est lucrative, puisque les rançons se montent le plus souvent à quatre ou cinq millions de dollars. Et le pays d'origine des pirates est l'un des endroits du monde où les conditions de vie sont les plus difficiles, comme le rappelle Maître Gabriele Heinecke, l'une des avocates au procès de Hambourg :

Somalia Kämpfe in Mogadishu AU Panzer

Les forces de l'Union africaine patrouillent dans les rues de Mogadiscio

« La Somalie est un pays où il est impossible de vivre actuellement. C'est le pays le plus pauvre, le plus chaotique, le plus terrible qu'on puisse s'imaginer. Et la situation ne fait qu'empirer avec la tyrannie exercée par les milices Shebab. Personne ne peut survivre dignement à tout cela. »

Selon le Bureau international maritime, 23 navires et plus de 500 membres d'équipage sont actuellement détenus par des pirates somaliens.

Le procès de Hambourg pourrait durer jusqu'à fin mars 2011.

Auteurs : Dietrich Lehmann / Carine Debrabandère
Edition : Jean-Michel Bos