Qui est Mamady Doumbouya ? | Afrique | DW | 06.09.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Guinée

Qui est Mamady Doumbouya ?

A la tête des forces armées spéciales, Mamady Doumbouya a mené le putsch qui a conduit dimanche à l'arrestation du président Alpha Condé.

Le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya lors de son intervention à la RTG, la Radio Télévision Guinéenne

Le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya lors de son intervention à la RTG, la Radio Télévision Guinéenne

Ancien légionnaire de l'armée française, Mamady Doumbouya a, selon nos informations, participé à des missions en Côte d'Ivoire, en République centrafricaine et en Afghanistan. En 2018, il est rappelé en Guinée pour prendre la tête du Groupement des Forces spéciales (GPS), une unité d'élite de l'armée guinéenne.

Il serait par ailleurs un proche du colonel Assimi Goïta, qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keita en 2020 au Mali et qui s'est, depuis, fait investir aux fonctions de président de transition.  

Cette image tirée de la vidée des putschistes, le 5 septembre, a fait connaître le visage de Mamady Doumbouya hors de la Guinée

Cette image tirée de la vidée des putschistes, le 5 septembre, a fait connaître le visage de Mamady Doumbouya hors de la Guinée

Homme de confiance d'Alpha Condé

Mamady Doumbouya est considéré comme un militaire bien formé et aguerri par le journaliste Ibrahima Sory Traoré : "Le président lui a confié cette fameuse force spéciale pour lutter contre le terrorisme notamment. C'est quelqu'un pour qui Alpha Condé a beaucoup d'estime et en qui il a une très grande confiance. C'est un militaire, qu'on dit ici bien formé."

Les attaques terrorisme à répétition dans la région avaient poussé les autorités guinéennes à confier à Mamady Doumbouya la mission de veille contre le terrorisme. Beaucoup de moyens financiers et logistiques avaient été mis à sa disposition. 

Climat de méfiance

La volonté affichée du lieutenant-colonel Mamady Doumbouya d'autonomiser les forces spéciales a cependant suscité la méfiance des autorités guinéennes vis-à-vis de sa personne. Depuis quelque temps, ses relations avec le ministère de la Défense notamment n'étaient pas au beau fixe. 

C'est une petite unité de l'armée qui a pris le pouvoir en Guinée dimanche

C'est une petite unité de l'armée qui a pris le pouvoir en Guinée dimanche

"On savait aussi déjà qu'entre le colonel Doumbouya et le tout-puissant ministre de la Défense Mohamed Diané, les relations n'étaient pas bonnes, explique Amadou Sadjo Barry, professeur de philosophie au Cégep de Saint-Hyacinthe au Canada. "Depuis la création, en 2018, du groupement des forces spéciales dirigées par le colonel Doumbouya, il y avait une volonté d'autonomiser les forces spéciales. Une volonté que justement les collaborateurs les plus zélés d'Alpha Condé, comme Mohamed Diané, ont vu comme étant une menace à la continuité même du régime."

D'ailleurs, il y a quatre mois, des rumeurs avaient fait état de son arrestation rappelle le journaliste Ibrahima Sory Traoré : "Les rumeurs disaient qu'il ne voulait pas se soumettre à la hiérarchie militaire déjà établie. Il voulait une autonomie beaucoup plus poussée. Pour cela, il y aurait eu des altercations et des soucis avec l'armée traditionnelle. Certains pensaient déjà qu'il était trop puissant au sein de l'armée."  

Règlement de compte au sein de l'armée ou véritable volonté de changement démocratique, les intentions du nouvel homme fort en Guinée sont encore à préciser. 

A lire aussi → La Guinée de nouveau entre les mains des militaires

Audios et vidéos sur le sujet