1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
Des membres des forces de sécurité dans la rue, face au tribunal de Conakry où se déroule le procès du massacre du 28 septembre 2009
Le procès du massacre du 28 septembre 2009 se poursuit à ConakryImage : Souleymane Camara/REUTERS

Guinée : Toumba Diakité à la barre

Bangaly Condé
20 octobre 2022

Toumba Diakité, l'ancien aide de camp de Moussa Dadis Camara, lui a demandé de se comporter comme "un homme" et de demander pardon aux Guinéens.

https://p.dw.com/p/4IS5E

À la barre hier mercredi [19.10.22], l'accusé Aboubacar Toumba Diakité, l'ancien aide de camp du capitaine Moussa Dadis Camara est tout d’abord revenu sur la prise du pouvoir par le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), au pouvoir pendant les le massacre du 28 septembre 2009. Pour lui, l’histoire de la Guinée a été falsifiée. Il dit avoir observé ses coaccusés s’inscrire dans la négation. Il fait allusion à Moussa Kegboro Camara et Marcel Guilavogui. Ses avocats indiquent que Toumba était mis à l’écart avant les évènements du 28 septembre 2009

Moussa Dadis Camara est poursuivi dans le cadre du massacre du 28 septembre 2009
Moussa Dadis Camara est poursuivi dans cette affaire. Les déclarations de l'ex-chef de la junte au pouvoir lors du massacre sont très attenduesImage : AHMED OUOBA/AFP/Getty Images

"On disait aide de camp alors qu’il n’était associé à quoi que ce soit. Il était mis à l’index il était mis de côté tout se passait maintenant sans lui. Il y a eu des recrues qui étaient gérées spécifiquement par le président Dadis par Gono Sangaré par Bienvenu lamah. Vous avez compris à travers sa même narration que monsieur Aboubacar Diakité, dit "Toumba", est un homme sincère", explique Maître Lanciné Sylla, l’un des avocats de l’accusé, qui évoque des recrutements frauduleux opérés par l’ancien président de la transition, Moussa Dadis Camara.

Suspension de la séance

Au moment où Toumba Diakité s’apprêtait à attaquer le sujet des événements du massacre du 28 septembre 2009, le président du tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d’appel de Conakry a suspendu l’audience. Même la partie civile voulait connaître les premières réactions de Toumba Diakité sur les évènements du Stade de Conakry. 

Les explications de notre correspondant à Conakry, Bangaly Condé

Selon maître Thierno Amadou Oury Diallo, l’un des avocats de la partie civile,"il aurait fallu le laisser continuer pour qu’il nous dise réellement ce qui s’est passé le 28 septembrepuisque ce monsieur n’est pas en train de mentir, il est en train de dire la vérité et toute la vérité et il était prêt à amorcer le déroulement des événements du 28 septembre lorsque le président a suspendu l’audience.

On pensait qu’aujourd’hui il allait faire toutes les déclarations et que les questions pourraient commencer la semaine prochaine."

Avant la comparution de l’ancien chef de la transition, Moussa Dadis Camara, Toumba Diakité l’invite à présenter ses excuses au peuple de Guinée pour les erreurs commises lors de sa gouvernance.

Toumba devrait donner sa version des faits concernant les événements du 28 septembre 2009 lundi prochain [24.10.].

Passer la section Sur le même thème