Guinée : l’opposition conteste les résultats partiels | Afrique | DW | 23.10.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Guinée : l’opposition conteste les résultats partiels

Les résultats partiels de la présidentielle du 18 octobre dernier créditent le président sortant Alpha Condé de la majorité absolue des voix. Un résultat que l’opposition conteste.

L’opposant Cellou Dalein Diallo s’était déjà déclaré vainqueur de la présidentielle du 18 octobre

L’opposant Cellou Dalein Diallo s’était déjà déclaré vainqueur de la présidentielle du 18 octobre

Les résultats partiels du premier tour de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier ont été publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Ils créditent le président sortant, Alpha Condé, de la majorité absolue des voix. Il serait donc élu dès le premier tour.

Portant sur 17 circonscriptions de l'intérieur en plus des 30 sur 38 déjà communiquées depuis mardi, ces résultats partiels octroient une confortable majorité absolue dès le premier tour au président Alpha Condé. Ces 37 circonscriptions, auxquelles s'ajoutent celles de l'étranger, bien plus réduites, représentent plus de cinq millions des 5,4 millions d'inscrits.

Écouter l'audio 06:33

Lansana Faya Millimono: "nous n’accepterons pas cette forfaiture"

Selon l'addition des résultats des seules circonscriptions de l'intérieur (sans compter donc le vote de l'étranger), Alpha Condé l'emporte avec plus de 2,4 millions des voix sur environ 3,9 millions d'exprimés, distançant très largement Cellou Dallein Diallo (environ 1,2 million de suffrages).s).

 Un résultat que l’opposition conteste et dont l’annonce fait redouter de nouvelles violences. Mais une situation qui ne surprend pas Lansana Faya Millimono, président du parti d’opposition Bloc Liberal et membre du Front national pour la défense de la constitution. Le FNDC qui a d’ailleurs annoncé une série de manifestations à partir de lundi.

Cliquez sur a photo (au centre) pour écouter l’interview de Lansana Faya Millimono.