Guinée: l’annonce de Cellou Dalein Diallo crée du remous | Afrique | DW | 20.10.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Guinée: l’annonce de Cellou Dalein Diallo crée du remous

Au lendemain de la revendication de sa victoire par l’opposant guinéen, Cellou Dallein Diallo, les réactions sont mitigées en Guinée.

L’opposant lors de son vote dimanche 18 octobre

L’opposant lors de son vote dimanche 18 octobre

L'opposant Cellou Dalein Diallo a revendiqué le lundi 20.10 avoir remporté la présidentielle guinéenne dès le premier tour.

"Mes chers compatriotes, malgré les anomalies qui ont entaché le scrutin du 18 octobre et au vu des résultats sortis des urnes, je sors victorieux de cette élection dès le premier tour", a-t-il déclaré devant un parterre de journalistes.

Le président sortant, Alpha Condé est au pouvoir depuis 2010

Le président sortant, Alpha Condé est au pouvoir depuis 2010

Lire aussi → Guinée : les questions qui se posent en ce début de semaine après le vote

Après cette sortie médiatique une confusion totale s’est installée au sein des populations. Ses partisans ont pris d’assaut certaines artères de Conakry pour célébrer la victoire de leur candidat.

Indignations du parti au pouvoir

Lundi soir, il y avait de l’effervescence sur l’axe Hamdalaye, Bambeto Cosa jusqu'à Kagbélen quelques minutes après la déclaration de Cellou Dalein Diallo, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

L’opposant Cellou Dalein fait son grand retour à Conakry le jeudi 15 octobre dernier après des jours de campagne dans l’arrière-pays

L’opposant Cellou Dalein fait son grand retour à Conakry le jeudi 15 octobre dernier après des jours de campagne dans l’arrière-pays

La réaction du RPG arc-en-ciel (au pouvoir) n’a pas tardé. Le parti au pouvoir, par la voix de Naby Moussa Kiridi Bangoura, le ministre d'État, Secrétaire général et porte-parole de la présidence de la République, condamne avec fermeté la déclaration. M. Bangoura qualifie d’irresponsable et dangereuse l'annonce du président de l’UFDG:

"Cette attitude anti démocratique et anti républicaine appelle de la part de tous les patriotes et de tous les démocrates une vive indignation et une condamnation unanime. Le  RPG Arc-en-ciel invite les institutions compétentes à prendre toutes les dispositions nécessaires pour prévenir le désordre et empêcher toute velléité de déstabilisation du pays et des institutions légitimes."

Contraire à la loi

Bachir Touré, juriste chargé de cours dans des universités de Conakry indique que l’autoproclamation est juridiquement condamnable. Il soutient par contre que c’est tolérable sur le plan politique.

Écouter l'audio 02:24

Écoutez le reportage de notre correspondant à Conakry, Bangaly Condé

"Il y a des textes de lois qui encadrent la procédure du vote de la centralisation en passant par la proclamation du résultat provisoire jusqu'à la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle.  Donc, si ces organes ne se sont pas prononcés, il est interdit à tout compétiteur dans une élection de se déclarer vainqueur du scrutin. Du point de vue politique, ça fait partie des stratégies politiques des candidats pour influencer le camp adverse et peut-être même espérer influencer l’organe de gestion des élections."

En marge de cette manifestation de joie, le Poste d'appui des forces de l'ordre du quartier Hamdalaye-pharmacie a été saccagé par les manifestants à Conakry. Les agents qui s’y trouvaient ont pris la fuite. Dans la nuit de lundi à mardi,  des religieux ont fait passer des messages de paix sur les medias publics et ceux religieux.