Groupe E | Coupe du monde de football 2018 | DW | 18.06.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Coupe du monde 2018

Groupe E

Quintuples champions du monde, les Brésiliens sont les favoris de cette poule qui compte aussi la Suisse, le Costa Rica et la Serbie.

Brésil

Si le Brésil a bien terminé en tête de la zone Amérique du Sud avec 41 points, la machine a bien eu du mal à se lancer au début.

Sous les ordres de l'entraineur Dunga, le Brésil occupait la sixième place avec seulement neuf points. Mais depuis l'arrivée du techinicien Tite, en juin 2016, la Selecao a enchaîné dix victoires et deux nuls. 

De quoi féliciter l'entraineur Tite qui a su revitaliser le pontentiel offensif et défensif brésiliens. Au terme des éliminatoires sud-américains, le Brésil, premier pays à s'être qualifié pour la Russie, mettait largement son dauphin, l'Uruguay, à dix points et son rival, l'Argentine, à treize longueurs.

Le Brésil a été champion de monde à cinq reprises: en 1958, 1962 avec l'attaquant  Pelé, en 1970  en 1994, et puis la Coupe de 2002 avec l'incontournable Ronaldo.

Cette fois, la Seleceao pourrait compter en Russie sur tous ses bons éléments. Notamment sur Paulinho et Neymar en attaque, les deux ayant chacun inscrit six buts en éliminatoires.

Mais avec aussi l'étoile montante de l'équipe, Gabriel Jesus, attaquant de Manchester City, dont son oncle Luiz Deniz ne tarit pas d'éloges.

Pour bien préparer sa 21ème participation mondiale, la Selecao a livré une série des matches amicaux. En novembre dernier, les Brésiliens se sont imposés (3-1) contre le Japon et ont fait un nul (0-0) contre l'Angleterre.
 
Au mois de mars, le Brésil s’est aussi imposé (3-0) face à la Russie et (1-0) face à l'Allemagne.

Suisse

Deuxième de sa poule de qualifications derrière le Portugal, la Suisse a dû passer par les barrages et éliminer l'Irlande du Nord pour se qualifier pour le Mondial.

En Russie, la Nati honore sa 11ème participation, et tentera d'atteindre les quarts de finale, ce qu'elle n'a plus fait depuis 1954 et la Coupe du monde chez elle.

Pour cela, les Suisses comptent sur de nombreux éléments qui jouent en Bundesliga, comme le gardien du Borussia Mönchengladbach Yann Sommer, le défenseur de Dortmund Manuel Akanji ou encore le milieu de terrain Denis Zakaria, qui évolue également à Gladbach.

Sans oublier le fer de lance Granit Xhaka, ou encore le remuant Xherdan Shaqiri, tous les deux d'origine kosovare. 

Serbie

La Serbie retrouve la scène mondiale après huit ans d'absence.

Premiers de leur poule D de qualification devant l'Irlande, le Pays de Galles ou encore l'Autriche, les Serbes présentent une équipe bourrée de talent, avec des éléments comme Sergej Milinkovic-Savic, convoité par tous les grands clubs du monde, ou encore Nemanja Matic, qui évolue du côté de Manchester United.

Surnommés les "Brésiliens de l'Europe", les Serbes tenteront de marcher sur les traces de leurs illustres aînés, comme Dragan Stojkovic ou encore Dejan Savicevic. 

Costa Rica

Le Costa Rica complète ce groupe, mais il n'est pas venu pour faire de la figuration.

Il y a quatre ans, les Ticos avaient failli se qualifier pour les demi-finales du Mondial brésilien, échouant de peu aux tirs au but contre les Pays-Bas.

Emmenés par Keylor Navas, le gardien du Real Madrid, les Costaricains comptent bien jouer une fois de plus les trouble-fête, et montrer à quel point ils viennent d'un pays fantastique.

En effet, 5% de la biodiversité mondiale se trouve dans ce pays minuscule, mais qui a tellement à offrir, notamment des animaux jamais vus ailleurs dans le monde. Le Costa Rica, un pays et une sélection pour les curieux.