Gbagbo et Blé Goudé libérés sous conditions | Afrique | DW | 01.02.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Gbagbo et Blé Goudé libérés sous conditions

Ils ont été acquittés il y a deux semaines de crimes contre l'humanité mais la procureure de la CPI avait fait appel. La Chambre d'appel les a libérés, tout en émettant un ensemble de conditions à leur remise en liberté.

Écouter l'audio 02:15

"Quelles que soient les conditions, nous, on sait que nos champions sont libérés" (Gadji Celi)

La décision des juges a été prise à l'unanimité. Les cinq juges de la chambre ont décidé que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé peuvent être libérés mais ne peuvent se rendre que dans un Etat membre de la CPI en attendant un éventuel procès en appel.

À Abidjan, tout comme dans la diaspora ivoirienne, la libération des deux hommes est accueillie avec joie. C’est le cas de Gadji Celi, l’une des voies de la musique ivoirienne, très populaire en Afrique et l’un des soutiens de l’ancien président ivoirien.

"Quelles que soient les conditions, nous, on sait que nos champions sont libérés. Et cela nous réjouit déjà".

Satisfaction, donc, dans le camp Gbagbo même si ses partisans auraient bien voulu qu’il soit tout simplement libéré. En attendant, la chambre d'appel demande au greffe de préparer la libération des deux personnes acquittées.

Gbagbo et Blé Goudé de retour à Abidjan ?

La question de savoir s’ils pourront se rendre en Côte d’Ivoire n’a pas encore été éclaircie.

"Ce sont des Ivoiriens et ils ont suffisamment payé. S’ils reviennent dans leur pays et que la CPI a besoin d’eux, je ne crois pas que le président Ouattara fasse obstruction à cela", a déclaré Salimata Porquet, ex-actrice de la société civile ivoirienne et médiatrice de l’Union africaine.

Les autorités ivoiriennes ont toutefois récemment déclaré ne plus envoyer de ressortissants ivoiriens à CPI.

"Cette affaire, c’est un procès en cours et qui n’a pas encore pris fin et tout le monde n’attend que leur retour pour une réconciliation vraie", a répondu Salimata Porquet.

La Chambre pourrait réaménager les conditions de cette remise en liberté tous les six mois. Laurent Gbagbo pourrait prendre la direction de la Belgique, notamment pour des raisons familiales.

Sa seconde épouse et son fils résident en Belgique. Pour l’instant, rien n'a filtré sur la destination possible de Charles Blé Goudé.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !