Fin de la visite de Museveni au Rwanda | Afrique | DW | 01.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Fin de la visite de Museveni au Rwanda

Yoweri Museveni termine sa visite de quatre jours au Rwanda. Ses apparitions avec Paul Kagame étaient placées sous le signe de la détente, alors que les tensions sont vives entre les deux pays depuis quelque temps.

default

Yoweri Museveni en février 2011.

« Museveni est un ami et un frère du Rwanda », c’est en ces termes que le chef de l’Etat rwandais s’est félicité de la présence de son hôte à Kigali, samedi. Quant à Yoweri Museveni, il a pris la peine de saluer la population en kinyarwanda, la langue locale.

Mais sous ces dehors de convivialité, le président Kagame est assez irrité de l’accueil réservé par l’Ouganda à d’anciens hauts responsables tombés en disgrâce à Kigali. Les deux cas les plus fameux sont ceux de Faustin Kayumba, l’ancien chef d’Etat major rwandais, et Patrick Karegeya, qui a dirigé les services de renseignements extérieurs. Tous deux vivent désormais en Ouganda, où ils ont fondé un parti d’opposition en exil, qui réclame le départ de Paul Kagame, considéré comme un « dictateur ».

A l’inverse, Yoweri Museveni soupçonne son homologue rwandais de soutenir l’opposition ougandaise en sous-main. Pourtant, les deux hommes se sont aidés mutuellement, à accéder au pouvoir par les armes, c’était en 1986 pour Yoweri Museveni, et en 1994 pour Paul Kagame.

FDLR Miliz-Kämpfer

Les rebelles présents dans l'Est de la RDCongo, un problème commun de l'Ouganda et du Rwanda.

Toujours quelques points communs

Les deux chefs d'Etat partage une même volonté de se profiler comme des leaders du continent. Ils ont aussi défendu tous les deux le règlement pacifique du conflit inter-soudanais. Chacun d’eux envoie régulièrement des casques bleus dans les missions de l’ONU sur le continent, et ils se montrent assez critiques vis-à-vis de l’immobilisme de l’Union africaine, notamment en Libye.

Par ailleurs, l’Ouganda et le Rwanda réclament à la RDC de mettre hors d’état de nuire les rebelles de leur pays respectif présents en territoire congolais, les FDLR et la LRA.

Pour finir, notons que toute une délégation d’hommes d’affaires ougandais était du voyage à Kigali, afin de signer des contrats d'affaires et de coopération avec leurs homologues rwandais. Et les deux présidents ont réaffirmé leur intention de renforcer leurs relations bilatérales dans différents domaines tels que le commerce, la sécurité ou encore l’information.

***

Le Conseil économique et social des Nations Unies a approuvé à l'unanimité la demande de l'Etat rwandais qui réclame un siège au Comité éxécutif du HCR, le Haut Commissariat aux Réfugiés. Les autorités de Kigali ont fait valoir que le Rwanda souhaitait "renforcer sa coopération internationale dans la région.

Auteur: Sandrine Blanchard
Edition: Marie-Ange Pioerron