Face aux violences, Trump menace de recourir à l′armée | International | DW | 02.06.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Face aux violences, Trump menace de recourir à l'armée

Suite à l'homicide de George Floyd, les Américains condamnent les brutalités policières. Pour Donald Trump, la présidentielle se joue aussi maintenant.

Les Américains sont dans les rues depuis la mort de George Floyd, le 25 mai dernier.

Les Américains sont dans les rues depuis la mort de George Floyd, le 25 mai dernier.

Le président américain Donald Trump promet de restaurer l’ordre suite à des manifestations qui secouent le pays depuis quelques jours.

Une restauration de l’ordre qui pourrait passer par le recours à l’armée pour mettre fin aux violences.

Les manifestations ont démarré après la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans, asphyxié par un policier blanc dans la ville de Minneapolis.   

"La situation n'est pas sous contrôle" 

La volonté de Donald Trump de recourir à l’armée montre que la situation est loin d’être maîtrisée, constate Sascha Lohmann, politologue et spécialiste des Etats-Unis à la fondation pour la science et la politique à Berlin (SWP) :

"Il semble que le couvre-feu décrété dans certains Etats comme celui de New York n’a pas conduit à la baisse des manifestations. Les pillages ont continué, il y a eu des émeutes, des policiers ont été blessés, des manifestants aussi. Cela démontre que la situation n’est pas sous contrôle. Mais on ne peut pas prédire si les manifestations vont s’étendre."

Écouter l'audio 02:10

Face aux violences, Trump menace de recourir à l'armée

La garde nationale déployée n’a pas totalement mis fin aux violences qui ont gagné plusieurs villes. L’homicide de George Floyd il y a une semaine, a entraîné la descente dans la rue de centaines de milliers d’Américains. Ces derniers protestent contre les brutalités policières en pleine pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis, pays le plus touché par le virus. Les Etats-Unis comptent plus d’un million huit cent mille cas positifs et plus de 105.000 morts.

Selon le politologue Sascha Lohmann, la menace de Trump de recourir à l’armée est aussi politiquement motivée :

"Il veut paraître comme un dirigeant fort, presqu’autoritaire. Il aime cela. Il veut apparaître comme celui qui est soucieux du droit et de l’ordre. Trump parle ainsi directement à certaines couches de la population, importantes pour sa réélection, ce sont ces personnes des banlieues, qui votent tantôt républicains, tantôt démocrates. Ces personnes sont appelées électeurs indécis."

L'Allemagne juge "légitime" les manisfestations pacifiques

M. Lohmann ajoute que Donald Trump essaie ainsi de faire passer son discours de campagne, quitte à critiquer la gestion des violences par les gouverneurs démocrates. Alors que dans le monde entier, les Etats-Unis essuient des critiques, notamment de l’Iran et du rival chinois.  

Heiko Maas appelle à un arrêt des violences dans les villes américaines.

Heiko Maas appelle à un arrêt des violences dans les villes américaines.

Mardi (02.06.20), le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a appelé à des manifestations pacifiques aux Etats-Unis :

"Quel que soit le lieu où la violence se produit, la protestation doit toujours être possible, mais de façon pacifique. Les protestations pacifiques à laquelle nous assistons aux États-Unis - avec de nombreux gestes très émouvants, y compris de la part de policiers américains - sont compréhensibles et plus que légitimes mais pas celles violentes."

Dans un communiqué ce mardi (02.06.20), la Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet a affirmé que les manifestations en cours reflètent "non seulement les violences policières contre les personnes de noire, mais aussi les inégalités dans la santé, l’éducation, l’emploi et la discrimination raciale endémique".

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !