Entretiens israélo-palestiniens à Charm el Cheikh | International | DW | 14.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Entretiens israélo-palestiniens à Charm el Cheikh

En Egypte, les négociations pour la paix au Proche - Orient entamée le 2 septembre dernier à Washington ont repris ce mardi dans la station balnéaire de la Mer Rouge

default

La Secrétaire d'Etat Hillary Clinton et le Président égyptien Hosni Mubarak

Le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu, le président des Palestiniens Mahmoud Abbas et la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton ont eu des échanges positifs, si l’on en croit l’émissaire spécial américain pour le Proche Orient, George Mitchell. Pourtant, aucune avancée n’a été réalisée sur la question fondamentale pour l’avenir du processus de paix: le gel des colonisations juives en Cisjordanie.Lors la première journée de ce sommet de deux jours, dont l'hôte est le président égyptien Hosni Moubarak, ni le président des Palestiniens Mahmoud Abbas, ni le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou ne se sont exprimés publiquement. Mais avant de se rendre à Charm el Cheikh, Benjamin Netanyahou a annoncé ne pas avoir l'intention de proroger le moratoire de 10 mois sur les implantations juives de Cisjordanie qui prend fin le 30 de ce mois. Le Premier ministre israélien a seulement évoqué une éventuelle limitation des futures mises en chantier.

Israel USA George Mitchell bei Benjamin Netanyahu in Jerusalem

George Mitchell, à gauche, avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou

Aussi à Charm el Cheikh, l’émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell a insisté sur ce point lors d’une conférence de presse :

"Comme le président Obama l’a dit tout récemment, nous pensons qu’il est censé de prolonger le moratoire d’autant plus que les entretiens prennent une direction positive. Nous savons que c’est un sujet politiquement sensible en Israel et nous appelons aussi le président Abbas à faire des pas pour encourager et faciliter ce processus. Nous croyons que les deux parties ont une responsabilité à assumer pour que les négociations de paix continuent de manière constructive."

Scharm el Scheich Ägypten zweite Runde der Nahost-Friedensverhandlungen

Hillary Rodham Clinton et Mahmoud Abbas à Charm El-Cheikh

La chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton a exhorté à la fois Israël et les Palestiniens à prendre des initiatives afin de régler le différend sur les colonies. L'émissaire américain George Mitchell s’est déclaré toujours persuadé qu’Israéliens et Palestiniens peuvent conclure un accord de paix dans un délai d'un an. L’ancien négociateur israélien Yossi Beilin, ne partage pas l’optimisme de George Mitchell. Sur la chaîne Euronews, il a déclaré :

"Je ne crois pas que cela soit faisable, il n’est pas réaliste de penser que Netanyahu est prêt à surmonter un si énorme fossé. Ses vues sont très éloignées des demandes minimales du président Mahmoud Abbas. Résultat, je crains fort que les discussions, les négociations échouent très prochainement."

Les Palestiniens menacent de rompre les négociations en cas de reprise des constructions juives en Cisjordanie. En attendant, négociateurs israéliens et palestiniens se reverront dès demain mercredi, à Jérusalem en présence d'Hillary Clinton.

Auteur: Philippe Pognan
Editeur: Marie-Ange Pioerron

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !