ElBaradeï, le prochain président de l′Egypte? | Coupe du monde de football 2018 | DW | 27.01.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

ElBaradeï, le prochain président de l'Egypte?

En Egypte, les manifestations se poursuivent en plusieurs endroits du pays. Plusieurs milliers de personnes ont encore manifesté contre le régime du président Hosni Moubarak.

default

Mohamed El Baradei

Dans la capitale Le Caire, mais aussi dans les villes d'Ismaïliya et Suez notamment où des heurts se sont produits entre forces de sécurité et manifestants. A Cheikh Zoweid, une ville du nord du Sinaï, un manifestant bédouin a été abattu par la police. Au moins un millier de personnes ont été arrêtées à travers le pays. Et alors que la grogne monte, un homme, Mohamed ElBaradeï, se déclare être prêt à "mener la transition" politique si la population le lui demandait.

Proteste in Ägypten gegen Mubarak Regime Kairo

Policiers anti- émeute

C’est en effet ce qu’a affirmé à Vienne Mohamed ElBaradeï, l’ancien directeur de l’AIEA, l’Agence Internationale à l’énergie Atomique, avant de monter dans l’avion à destination du Caire. L'opposant égyptien veut participer à des manifestations de masse prévues demain vendredi dans le pays.

Après avoir quitté l’AIEA fin 2009, ElBaradeï était rentré en Egypte en février 2010. Jouissant d’une grande popularité, il essaie depuis de regrouper l'opposition égyptienne autour d'un projet de réformes démocratiques dans son mouvement « alliance nationale pour le changement».

Si ElBaradeï, Prix Nobel de la paix, a contribué à ce qu’une partie de la population prenne conscience que le pays a besoin de réformes démocratiques, ce n’est pas quelqu’un qui veut s’appuyer sur la contestation de la rue.

C’est du moins l’avis de Marc Lavergne, chercheur au Centre d'études et de documentation économique, juridique et sociale au Caire:

« Il a joué un rôle par sa présence, par son mouvement dans le déclenchement de cette effervescence depuis un an maintenant avec son Alliance pour le Changement qui se donnait des objectifs assez limités, mais quand même symboliques. Ce n’est certainement pas quelqu’un qui veut prendre le pouvoir par la rue. Ce n’est d’ailleurs le cas de personne en Egypte à mon avis. »

Proteste in Ägypten gegen Mubarak Regime Kairo

Jeunes manifestants

Ces dernières semaines, Mohamed ElBaradeï était sorti de la réserve qui le caractérise et avait appellé au boycott de l’élection présidentielle de septembre 2011, si auparavant des réformes constitutionnelles n’étaient pas engagées et si on ne prenait pas de mesures pour garantir l’entière régularité du vote.

Considéré comme un homme à principes, Mohammed ElBaradeï, âgé de 68 ans, jouit d’une réputation d’homme honnête et intègre et suscite la sympathie des classes moyennes et surtout de nombreux jeunes Egyptiens. Ce sont justement les jeunes durement touchés par le chômage qui descendent par milliers dans les rues du Caire et de nombreuses autres villes du pays, à l'appel de groupes pro-démocratie très actifs sur Internet via notamment les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook.

ElBaradeï explique son retour au Caire par la volonté de « s'assurer que tout se passe de manière pacifique et régulière ». Il faut espérer que cette volonté soit respectée.

Auteur : Philippe Pognan
Editeur: Aude Gensbittel

La rédaction vous recommande