Doctorat et post-doc | Allemagne | DW | 07.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Doctorat et post-doc

Le chemin qui mène au doctorat est long. Cependant, le passage au système LMD permet aux étudiants qui se destinent à une carrière scientifique de parvenir plus rapidement au but.

default

Chapeau ! A 23 ans, Dominik Wied était en 2009 le plus jeune docteur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie

L’obtention du doctorat et du grade de docteur, requiert un bon diplôme de fin d’études supérieures.

L’admission en doctorat dépend de la décision de la commission ad hoc de l’université concernée. Il est conseillé aux candidats étrangers de s’informer à temps de la reconnaissance de leur diplôme de fin d’études ; même chose pour les titulaires d’un diplôme délivré par une Fachhochschule, ceux-ci ne donnant généralement pas accès au doctorat.

Le directeur de thèse

Inder an der TU Chemnitz

Etudiant du Centre d’études et de recherche de 3ème cycle de la TU Chemnitz

Dans la plupart des matières, la réalisation d’une thèse de doctorat exige plusieurs années de travail – un travail accompagné par une ou un professeur, directrice ou directeur de thèse. Le doctorat est très souvent la condition sine qua non à une carrière scientifique. En lettres et sciences humaines, par exemple, la thèse est souvent réalisée en relation avec une activité d’enseignement dans la matière correspondante.

Il existe en Allemagne différentes manières de mener à bien des études de doctorat : la formule la plus répandue est la prise en charge individuelle du doctorant par un professeur – individuelle et complète : depuis le choix du sujet de la thèse en passant par l’encadrement scientifique de la recherche jusqu’à la soutenance.

Centre d’études et de recherche de 3ème cycle

Les Centres d’études et de recherche de 3ème cycle offrent aux futurs docteurs une deuxième possibilité de parvenir à leurs fins. Ces centres sont des institutions temporaires mises sur pied par les universités et destinées à encourager la relève scientifique. Soutenus et financés par la communauté scientifique allemande (DFG), ils reposent sur le principe de l’interdisciplinarité et viennent compléter le système traditionnel de l’encadrement individuel par un directeur de thèse. Les doctorants peuvent y préparer leur thèse au sein d’un groupe de chercheurs. La sélection des candidats est assurée par le Centre concerné. Un tel Centre d’études et de recherche de 3ème cycle rassemble en général entre 10 et 15 professeurs d’université ainsi qu’une trentaine d’« élèves ». Entre 12 et 15 d’entre eux reçoivent des bourses du Centre. Les autres sont financés par des bourses d’autres provenances ou par des bureaux d’aide spécialisés.

Jenaer Exzellenz-Projekt gestartet

Doctorante de la Graduate School "Jena School for Microbial Communication"

Graduate Schools

Certaines universités ont mis au point une formule spéciale relativement nouvelle : celle des Graduate Schools, qui mènent les jeunes chercheurs au doctorat en l’espace de trois ans. Comme les Centres d’études et de recherche de 3ème cycle, les Graduate Schools pratiquent l’interdisciplinarité et assurent une prise en charge systématisée du doctorant. Mais contrairement à eux, elles sont des institutions permanentes mises sur pied par les universités. Les chercheurs étrangers peuvent y trouver un atout supplémentaire dans le fait que l’enseignement est dispensé majoritairement en anglais, que les bourses couvrent l’ensemble du cursus et qu’environ un tiers de ces bourses leur est réservé.


Auteurs : Claudia Unseld / Naïma Guira
Edition : Anne Le Touzé