Die Linke en campagne | Allemagne | DW | 22.06.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Die Linke en campagne

Die Linke, le parti de la gauche radicale, a présenté son programme lors d'un congrès ce week-end à Berlin. Objectif : obtenir au moins 10% des voix, aux dépens des sociaux-démocrates du SPD.

default

La bataille électorale pour les législatives du 27 septembre prochain est lancée. Après les sociaux-démocrates du SPD, die Linke, le parti de la gauche radicale, présentait son programme lors d'un congrès ce week-end à Berlin. Objectif : obtenir au moins 10% des voix, aux dépens justement des sociaux-démocrates.

Wahlparteitag der Linken in Berlin Lothar Bisky

Lothar Bisky dirige avec Oskar Lafontaine die Linke. Il appelle à l'unité du parti.


« Se battre courageusement pour une Allemagne plus sociale ». C'est l'objectif de Die Linke pour les législatives de septembre. Le parti de la gauche radicale a affiché ce week-end une grande unité, malgré des tensions entre la frange plus à gauche du parti et les pragmatiques, qui prônent notamment une alliance au niveau fédéral avec les sociaux-démocrates du SPD. Lothar Bisky est l'un des deux présidents du parti :

« C'est merveilleux ! Nous sommes unis et donc pleinement opérationnels. C'est le grand résultat de ce congrès ! »

Die Linke profite en ce moment du vote protestataire d'électeurs qui souffrent de la crise économique mondiale, mais qui se sont détournés des sociaux-démocrates, au plus bas actuellement dans les sondages. Oskar Lafontaine, l'autre président du parti, est un transfuge du SPD :

Lafontaine und Bisky auf dem Wahlparteitag der Linken in Berlin

Le parti de la gauche radicale est crédité de 8 à 11% des voix aux législatives de septembre

« Ceux qui doivent payer pour la crise, ce sont les détenteurs de patrimoine, les spéculateurs et les millionnaires qui ont été ces dernières années les profiteurs du capitalisme financier. »

De là, les revendications de Die Linke pour les législatives : un salaire horaire minimum de 10 euros, une baisse d'impôts pour les revenus les plus faibles, l'introduction d'un impôt pour les grosses fortunes et la nationalisation des banques. Gregor Gysi dirige le groupe parlementaire :

« Je souhaiterais à présent que nous convainquions les électeurs et les électrices et qu'il y ait moins de dissensions internes. »

Oskar Lafontaine beim Wahlparteitag der Linken in Berlin

Oskar Lafontaine souligne l'importance d'un impôt sur les grosses fortunes

Le parti de la gauche radicale est crédité de 8 à 11 % d'intentions de vote. Die Linke réunit les héritiers du communisme de l'Allemagne de l'Est et les déçus de la social-démocratie. Aucun parti ne souhaite pour le moment former de coalition avec la gauche radicale au niveau fédéral.

  • Date 22.06.2009
  • Auteur Carine Debrabandère, Marcel Fürstenau, AG
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/IWTO
  • Date 22.06.2009
  • Auteur Carine Debrabandère, Marcel Fürstenau, AG
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/IWTO