Des correspondants de la DW exfiltrés d’Afghanistan | International | DW | 10.09.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Des correspondants de la DW exfiltrés d’Afghanistan

Neuf correspondants de la DW en Afghanistan, dont une femme, ont pu quitter le pays et se trouvent désormais au Pakistan voisin. L'annonce a été faite par Peter Limbourg, le directeur général de la DW.

Le siège de la Deutsche Welle, à Bonn

Le siège de la Deutsche Welle, à Bonn

Plus d'une semaine après le retrait définitif des forces armées internationales d'Afghanistan, les employés de la DW ont réussi à quitter leur pays et trouver provisoirement refuge au Pakistan avec leurs familles.

Des afghans essayant de forcer leur entrée à l'aéroport international Hamid Karzai de Kaboul le 16 août 2021

Des afghans essayant de forcer leur entrée à l'aéroport international Hamid Karzai de Kaboul le 16 août 2021

La DW a demandé à tous ses salariés en Afghanistan de se rendre à Kaboul, la capitale, dès que possible lorsque les talibans se sont emparés du pouvoir le 15 août dernier.

Après plusieurs tentatives infructueuses, toutes les autres possibilités ont été examinées pour faire sortir cette équipe du pays par d’autres voies. 

Le directeur général de DW, Peter Limbourg

Le directeur général de DW, Peter Limbourg

La situation sécuritaire en Afghanistan et en particulier aux postes frontaliers vers les pays voisins était très incertaine. Mais grâce au soutien du ministère allemand des Affaires étrangères et de l’ambassade d’Allemagne à Islamabad, la capitale pakistanaise, les correspondants de la DW en Afghanistan ont réussi à quitter le pays via un passage frontalier sûr.

Le directeur général de DW, Peter Limbourg, s'est dit soulagé du départ réussi :  "Mes remerciements vont au gouvernement fédéral, au ministre des Affaires étrangères et à l'ambassade d'Allemagne au Pakistan et à de nombreux acteurs politiques sans qui ce départ n'aurait pas été possible", a-t-il écrit.

"Nous apprécions également beaucoup l’engagement du gouvernement du Qatar qui a fait beaucoup pour nos collègues. Un merci tout particulier aux autorités d'Islamabad qui ont donné leur accord pour cette évacuation de nos employés et de leurs familles via le Pakistan pour raisons humanitaires. Ce soutien en cas d'urgence aigue était crucial", a ajouté Peter Limbourg.

Arrivée en Allemagne

Une vue aérienne du bâtiment de la Deutsche Welle à Bonn

Une vue aérienne du bâtiment de la Deutsche Welle à Bonn

Selon Peter Limbourg, il s'agit de la première étape de leur voyage avant leur arrivée prochaine en Allemagne. Les préparatifs de leur arrivée sont en cours à Bonn. 

La correspondante et ses collègues afghans viendront compléter l’effectif des journalistes de la Deutsche Welle, à Bonn, et ils travailleront sur l’actualité en Afghanistan. Les neufs collaborateurs de la Deutsche Welle sont attendus en Allemagne dans les prochains jours.