Décision sur un plan de relance repoussée en Allemagne | Allemagne | DW | 03.06.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

Décision sur un plan de relance repoussée en Allemagne

Le gouvernement qui devait annoncer un plan de relance mardi soir a finalement repoussé sa décision. Négociations difficiles entre les partenaires de la coalition.

Le plan de relance prévoit notamment des mesures pour l'industrie automobile

Le plan de relance prévoit notamment des mesures pour l'industrie automobile

On parle d'une somme de 80 et 100 milliards d'euros. Le plan de relance pour faire face aux conséquences de la pandémie de Coronavirus devait être annoncé mardi soir (02.06.2020) en Allemagne. Mais les négociations entre les trois partis au pouvoir, les conservateurs de la CDU/CSU et les sociaux-démocrates du SPD, ont finalent été arrêtées dans la soirée et doivent reprendre ce mercredi matin, après 10h. 

Quel soutien pour l'industrie automobile ?

Ce plan de relance est important : le pays s’attend à connaître sa plus forte récession depuis 1945. Plusieurs directions sont sur la table : renforcer le pouvoir d'achat des Allemands, soutenir les entreprises innovantes et écologiques, ou encore sauver de vieilles industries polluantes, à l'image du secteur clé de l'automobile.

C'est sur ce dernier point que les esprits s'échauffent, notamment du côté du SPD. Ses partenaires conservateurs poussent pour imposer une prime à l'achat de nouveaux véhicules. Prime dont les moteurs à combustion pourraient également profiter. Une option déjà rejetée avec véhémence par Saskia Esken, la cheffe du SPD, qui privilégie une prime uniquement pour les voitures électriques. Mais avec près d'un million d'emplois dépendant directement de l'industrie automobile, les enjeux sont considérables.

Lire aussi → Les plans d'aide des pays africains passés à la loupe

Aides aux communes

Autre pomme de discorde, les aides accordées aux communes particulièrement touchées par les baisses de rentrées fiscales et des finances dans le rouge. Si la CDU et le SPD souhaitent que l'État fédéral compense ces pertes, c'est la CSU qui fait ici barrage : forte de ses communes riches, la Bavière ne profiterait pas de cette mesure. 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !