Déçue par Damas, la Ligue arabe suspend la Syrie | Coupe du monde de football 2018 | DW | 13.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

Déçue par Damas, la Ligue arabe suspend la Syrie

Lors d'une réunion au Caire, samedi, la Ligue arabe a décidé de suspendre Damas. L'organisation reproche à la Syrie de n'avoir pas respecté ses engagements, à commencer par l'arrêt de la répression.

default

La Ligue arabe menace Damas de sanctions supplémentaires si la violence ne cesse pas

La décision de suspendre la Syrie a été prise samedi, lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe. L'organisation appelle par ailleurs au retrait des ambassadeurs arabes à Damas.

Syrien Proteste Freitag 30. September 2011

Les manifestations pacifiques se poursuivent depuis dix mois, malgré la violence des forces de sécurité

La suspension de la Syrie avait été réclamée par l'opposition syrienne. Une opposition qui se réjouit de voir Damas ainsi condamnée, mais craint d'éventuelles représailles, comme l'a expliqué Wael Merza, le secrétaire général du Conseil national syrien :

« Malheureusement, connaissant la nature du régime, nous savons que la violence va redoubler dans les prochains jours, mais cette décision permet d'isoler nettement le régime économiquement, diplomatiquement et politiquement. »

La répression continue

L'espoir suscité au début du mois par le plan de sortie de crise proposé par la Ligue et accepté par le régime de Bachar al-Assad est oublié. La violence du régime n'a pas faibli ces derniers jours, malgré les engagements pris par Damas.

La Syrie a rapidement réagi à cette mise à l'écart. Son ambassadeur auprès de la Ligue, Youssef Ahmad, a estimé que cette décision était « illégale et contraire au traité » de l'organisation. Selon lui, elle prouve que la Ligue suit un programme édicté par les Américains et les Occidentaux. A noter que le Yémen et le Liban se sont opposés à la suspension de la Syrie. L'Irak s'est abstenu.

Kairo Ägypten Proteste Syrien

Des accrochages ont eu lieu cette semaine au Caire entre pro-Assad et représentants de l'opposition

Les pro-Assad se mobilisent

Dès samedi soir, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans la capitale syrienne devant les ambassades du Qatar et d'Arabie Saoudite, deux pays qui ont voté en faveur de la suspension. Des manifestants seraient même parvenus à pénétrer à l'intérieur des deux représentations, faisant des dégâts dans l'ambassade saoudienne. Les consulats français et turcs à Lattaquié ont également été attaqués.

Enfin, dimanche, plusieurs milliers de manifestants ont défilé à Damas pour exprimer leur soutien au président Bachar al-Assad


Auteur : Sébastien Martineau (avec AFP, Reuters, DPA)
Edition : Moulay Abdel Aziz

La rédaction vous recommande