Congo-Brazzaville : Kia Mboungou craint une présidentielle biaisée | Afrique | DW | 09.03.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Congo-Brazzaville : Kia Mboungou craint une présidentielle biaisée

Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, qui brigue pour la 4ème fois la magistrature suprême promet, s’il était élu, de restructurer l’économie de son pays.

Le corps électoral estimé à plus de 2,5 millions d'électeurs dont 335 000 nouveaux inscrits

Le corps électoral estimé à plus de 2,5 millions d'électeurs dont 335 000 nouveaux inscrits

Sixième jour de campagne électoraleen vue du premier tour de la présidentielle du 21 mars prochain au Congo-Brazzaville. Les sept candidats en lice poursuivent leurs meetings à Brazzaville, la capitale et dans les villes de l’arrière-pays, dont le président sortant, Denis Sassou Nguesso, 77 ans avec à son compteur 36 ans au pouvoir.  

Écouter l'audio 08:51

"Le Congo est en cessation de paiement" (Joseph Kignoumbi Kia Mboungou)

Le président du parti d'opposition, La ChaîneJoseph Kignoumbi Kia Mboungou, lui, brigue pour la 4ème fois, la magistrature suprême après avoir occupé la deuxième place lors de la présidentielle de 2002 et celle de 2009.

Même s’il dit douter de la transparence du scrutin, le deuxième secrétaire de l’Assemblée nationale congolaise, promet, s’il était élu, de restructurer l’économie de son pays sous le slogan "Gouverner autrement". Il s’en explique au micro d’Eric Topona. Pour écouter son interview, cliquez sur l'image ci-dessus.