″Compact with Africa″ vu par la presse allemande | Vu d′Allemagne | DW | 02.11.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

"Compact with Africa" vu par la presse allemande

Le sommet sur l'investissement en Afrique, dénommé "Compact with Africa", et la rencontre entre le premier ministre éthiopien et ses compatriotes à Francfort étaient au menu des journaux allemands cette semaine.

Le continent africain, si proche géographiquement mais en réalité si éloigné, figure à l'agenda politique d'Angela Merkel, estime la Süddeutsche Zeitung, en particulier lorsque les problèmes du continent risquent de devenir ceux des Allemands.

Et surtout lorsque la méditerranée devient le cimetière de milliers d'Africains ou un point de passage clandestin vers l'Europe. Pour le journal, la population du continent africain va pratiquement doubler d'ici 2050, pour atteindre deux milliards et demi d'habitants.

L'idée qu’une fraction de ses habitants rêve de monter dans un bateau pour atteindre l'Europe créée déjà suffisamment de pression sur Berlin pour relancer la politique africaine de l'Allemagne.

Le mérite de Gerd Müller

Pour le quotidien bavarois, le ministre allemand de la Coopération, Gerd Müller, mérite des remerciements pour avoir manifesté peu d’intérêts à l'aide classique au développement et a plutôt souligné que l'Europe devrait importer du jus de mangue d'Afrique, au lieu d'y exporter du poulet congelé subventionné. Sans oublier la création de nouveaux emplois.

Conformément à ce dernier aspect, la chancelière Angela Merkel a accueilli mardi à Berlin les chefs d'Etat et de gouvernement de douze pays africains lors d'un sommet sur les investissements en Afrique, un sommet dénommé : "Compact witht Africa", rappelle la Süddeutsche Zeitung.

Abdel Fattah al-Sisi, le président égyptien, l’Ethiopien Abiy Ahmed ou encore Faure Gnassingbé du Togo ont été des invités d'honneur de l'événement.

Angela Merkel veut booster les investissements en Afrique

La Berliner Zeitung revient pour sa part sur la conclusion du sommet et indique que le gouvernement allemand appelle les entreprises allemandes à s'impliquer davantage en Afrique.

Afin de réduire les risques liés aux investissements pour les entreprises allemandes, Angela Merkel a annoncé la mise en place d’un fonds doté jusqu’à un milliard d'euros. Cette somme servira à soutenir les investissements des entreprises allemandes en Afrique au cours des trois prochaines années, ce qui facilitera leur entrée sur le marché africain.

Pour la Süddeutsche Zeitung, dans la salle de conférence au pied de la porte de Brandebourg, chacun des chefs d’Etat africains a parlé de ses réalisations et a remercié le gouvernement fédéral.

Mais l’une des interventions qui a marqué le quotidien bavarois est celle du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, qui ne veut plus être un bénéficiaire de la charité. "Les Ghanéens souhaitent prendre leurs propres décisions et créer des emplois avec des entreprises étrangères pour les milliers de jeunes chômeurs", a-t-il déclaré. Un discours de maturité selon le quotidien.

Le porte-bonheur

Pour der Tagesspiegel, le premier ministre éthiopien qui était aussi à Berlin est un porte-bonheur pour son peuple. Après le Sommet Compact with Africa, Abiy Ahmed a rencontré à Francfort ses compatriotes. Ils étaient environ 20.000 Ethiopiens venus de toute l’Europe.

Ils étaient venus à Francfort pour voir leur héros et le célébrer, a écrit der Tagesspiegel. Abiy Ahmed Ali, 42 ans, est le premier ministre éthiopien depuis le mois d’avril. La raison de cet enthousiasme selon le journal de Berlin c’est qu’Abiy Ahmed redonne de l'espoir aux Ethiopiens.

Il a réformé le pays jusqu'ici très autoritaire à un rythme impressionnant. Et il a libéré des milliers de prisonniers politiques, lancé un processus de paix avec son voisin, l'Érythrée, l'ennemi d’hier. Enfin,  50% de son gouvernement est composé de femmes.

 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !