Che Guevara au Congo, ″l′histoire d′un échec″ | International | DW | 14.06.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Che Guevara au Congo, "l'histoire d'un échec"

Che Guevara aurait eu 90 ans ce 14 juin. "Ceci est l'histoire d'un échec" : c’est ainsi que Che Guevara commence son journal sur le mouvement de guérilla raté qu’il a co-organisé en RDC.

C’est avec une poignée de révolutionnaires cubains que le jeune commandant Ernesto Che Guevara débarque en avril 1965 au Sud-Kivu, en République démocratique du Congo. Une mission organisée en toute discrétion. 

Victor Dreke, marxiste révolutionnaire, était général adjoint de la mission de Cuba au Congo.  
"Tout était secret", se souvient-il. "Ce n'était pas comme avant, en Angola. C'était complètement secret, les soldats recrutés n'avaient pas le droit de dire quoi que ce soit à leurs familles. Ils leur ont dit qu'ils sont allés en Union soviétique. Imaginez, une centaine de noirs en route pour la Russie. Mais c'est comme ça: tout ça en Union soviétique! "

Exporter la révolution

Kongo Ernesto Che Guevara und kongolesische Guerrilleros (1965) (Getty Images/AFP)

Des combattants cubains dont Che Guevara en compagnie de miliciens congolais

C’est donc sous des fausses identités que Che Guevara et ses compagnons se rendent au Congo. L’objectif: installer dans les montagnes congolaises un quartier général pour exporter en Afrique la guerre révolutionnaire.

"L'idée de Che Guevara était de construire un camp central au Congo", raconte Victor Dreke. "Pensez à la géographie du Congo, à la superficie et aux habitants de l'époque. Et puis avec Patrice Lumumba. Comme s'il pensait que son histoire amènerait les rapatriés africains à venir dans ce camp pour se préparer et se disperser pour se battre."

Un idéal, hélas, pas toujours partagé par ses interlocuteurs congolais qui vivent dans un pays qui n’a connu qu’une succession de guerres civiles. 

Sept mois plus tard, après avoir constaté le manque de motivation des soldats congolais et les lacunes dans la préparation de la mission, Guevara quitte le Congo où il n’était pas connu comme un guérillero héroïque, mais comme "Docteur Tatu".

Dans les années qui suivirent, il dirigea plusieurs missions réussies dans les guerres de libération de la Guinée Bissau, du Cap-Vert et de la République de Guinée. Il fut finalement capturé et tué en octobre 1967, en Bolivie.

Original en espagnol de: Gabriel Vasconselos

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !