Cameroun : plusieurs détenus politiques de l′opposition conduits vers une destination inconnue | Afrique | DW | 25.07.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Cameroun : plusieurs détenus politiques de l'opposition conduits vers une destination inconnue

Après la mutinerie dans la prison centrale de Kondengui à Yaounde, plusieurs détenus politiques ont été transférés vers une destination inconnue selon leurs avocats.

Écouter l'audio 02:02

"J'ignore pourquoi on a déplacé les militants du MRC de la prison de Kondengui" (Maître Emmanuel Simh, vice-président MRC)

C'est une mutinerie à laquelle certains détenus politiques de l'opposition ont participé, dont le vice-président du MRC, Mamadou Yacouba Mota. Mercredi (24.07.19) sur la DW, un cadre du parti présidentiel, Hervé Emmanuel Nkom défendait l'idée que ces détenus politiques soient éloignés des séparatistes anglophones incarcérés dans la même prison. 

C'est donc visiblement bien ce qui se passe avec le déplacement de plusieurs de ces détenus essentiellement des membres du parti MRC, vers une autre destination que leurs avocats disent ignorer. Ils dénoncent un enlèvement brutal.

Maître Emmanuel Simh est un des vice-présidents du MRC. Il dit ne rien savoir des raisons pour lesquelles le gouvernement camerounais a entrepris de déplacer les militants du MRC de la prison de Kondengui. Cliquez sur l'image pour écouter. 

Audios et vidéos sur le sujet