Bundesliga J16 : la concurrence patine, le Bayern en profite | DW Sport | DW | 18.01.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Bundesliga J16 : la concurrence patine, le Bayern en profite

Les Bavarois se sont imposés au forceps face à une belle équipe de Fribourg (2-1) et reprennent de l'avance sur leurs concurrents qui ont été accrochés

Joie des Bavarois après leur deuxième but face à Fribourg

Les Bavarois ont fait la bonne opération du week-end

Victoire difficile pour le Bayern Munich, mais ô combien importante.

Alors que tous ses concurrents directs ont perdu des points ce week-end, les Bavarois devaient s'imposer face à Fribourg, l'équipe en forme du moment, qui restait sur cinq victoires de suite avant cette rencontre.

Lewandowski et Müller encore et toujours

Sous la neige et dans un froid glacial, le Bayern Munich a eu du mal mais s'est finalement imposé grâce à des buts de Robert Lewandowski et Thomas Müller. De quoi de se remettre dans le droit chemin après l'élimination prématurée en Coupe d'Allemagne mercredi soir face au Holstein Kiel (pensionnaire de deuxième division), mais surtout de prendre un peu d'avance au classement.

Suite à ce succès, les Bavarois comptent quatre points d'avance au classement.

Thomas Müller, une fois de plus décisif

Thomas Müller, une fois de plus décisif

Leipzig accroché

Derrière, une semaine après sa défaite face à Dortmund, le RB Leipzig n'a pas réussi à se relancer véritablement. Les hommes de Julian Nagelsmann n'ont pas réussi à faire mieux que match nul 2-2 face à Wolfsburg. Pour Peter Gulasci, le gardien de Leipzig, ce genre de performance en demi-teinte est en dessous des standards de son équipe.

Le RB Leipzig s'en est remis à ses défenseurs Nordi Mukiele et Willi Orban pour marquer contre Wolfsburg

Le RB Leipzig s'en est remis à ses défenseurs Nordi Mukiele et Willi Orban pour marquer contre Wolfsburg

"Nous avons bien commencé la partie, mais passé le premier quart d'heure, nous avons été très faibles le reste de la première mi-temps. Au vu de nos propres ambitions, nous n'avons pas été bons, et ce dans tous les domaines, que ce soit en défense, en attaque, dans les duels, dans la construction... Nous avons fait trop d'erreurs, et une équipe comme Wolfsburg, qui est très puissante physiquement et qui est très bonne en transition, a su en profiter", a estimé l'international hongrois à l'issue de la rencontre.

Dortmund mis en échec

Du côté du Borussia Dortmund, on peut s'en mordre les doigts puisque les joueurs d'Edin Terzic ont de nouveau perdu des points face à une équipe beaucoup plus faible sur le papier. Samedi après-midi, à domicile, les Borussen ont été tenus en échec 1-1 par Mayence, qui n'a pourtant pas quitté la zone rouge depuis le début de la saison. Ce match nul est particulièrement difficile à accepter pour le BVB puisque Marco Reus, le capitaine, a raté un pénalty qui aurait pu apporter la victoire au club.

"La semaine dernière, c'était un tout autre match contre le RB Leipzig. L'adversaire voulait aussi jouer au ballon, et de fait, nous avions plus d'espaces, donc plus de situations de contre-attaque. C'était tout le contraire aujourd'hui : dans l'ensemble, nous avons plus eu le ballon, ce qui nous convenait en première mi-temps, mais en seconde période, nous n'avons pas pu pratiquer notre jeu de position. Nous avons eu beaucoup d'occasions de mener au score, mais nous ne les avons pas concrétisées. Nous n'étions pas dans un bon jour", a déclaré Marco Reus après le match. "Nous espérions capitaliser sur notre victoire face à Leipzig, mais nous n'y sommes pas parvenus. C'est pourquoi l'état d'esprit est plutôt négatif".

Marco Reus peut s'en vouloir : le capitaine du BVB a manqué de nombreuses occasions de marquer, dont un pénalty

Marco Reus peut s'en vouloir : le capitaine du BVB a manqué de nombreuses occasions de marquer, dont un pénalty

Le Borussia Dortmund pointe pour le moment à la 4ème place au classement, à égalité de points avec le Bayer Leverkusen, qui est devant grâce à une meilleure différence de buts.

Leverkusen, une défaite et une altercation

Vendredi soir, les hommes de Peter Bosz ont eux aussi perdu des points en route en s'inclinant 1-0 sur la pelouse de l'Union Berlin. C'est un faux pas de plus pour Leverkusen qui, depuis un mois, n'a pas remporté un seul match. Le club reste 3ème mais se trouve maintenant à sept points du leader bavarois.

Et cette défaite n'a pas été dure à encaisser que sur le plan comptable pour Leverkusen. Ce match à Berlin restera aussi dans l'esprit des joueurs pour avoir été entachée d'une insulte à caractère raciste en fin de rencontre. Nadiem Amiri, le milieu de terrain du Bayer et international allemand, aurait été traité d'"Afghan de merde" par son adversaire Florian Hübner. Le premier à avoir fait mention de cette altercation a été Jonathan Tah, le défenseur du Bayer : 

"Je ne l'ai moi-même pas entendu, mais Nadiem Amiri s'est fait traiter de 'sale Afghan' par un adversaire. Ce sont ses origines qui ont été insultées. Il est dans le vestiaire, les larmes aux yeux", a déclaré l'international allemand d'origine ivoirienne.

Fin de match houleuse entre l'Union Berlin et le Bayer Leverkusen

Fin de match houleuse entre l'Union Berlin et le Bayer Leverkusen

En conférence de presse, Christian Arbeit, le porte-parole de l'Union Berlin, a tenu à s'excuser pour cet incident.

"Le racisme n'a sa place ni sur un terrain, ni dans la vie quotidienne. Encore toutes nos excuses de la part de l'Union Berlin pour cet incident, que nous regrettons. Veuillez transmettre l'information à l'entraîneur Peter Bosz".

Depuis, Florian Hübner s'est excusé auprès de Nadiem Amiri, qui a déclaré que "le sujet était clos" pour lui. Reste à voir si la Ligue et la fédération allemande de football vont décider d'une sanction à l'égard du joueur de l'Union Berlin.

Silas sauve Stuttgart, Schalke coule à Francfort

Dans les autres résultats, le Borussia Mönchengladbach a concédé le match nul 2-2 face à Stuttgart dans les dernières minutes de jeu. C'est Silas Wamangituka, sur pénalty, qui a permis au VfB de recoller au score. Stuttgart pointe à la 10ème place, tandis que Gladbach est 7ème.

En marquant contre Gladbach, Silas Wamangituka a inscrit son neuvième but de la saison

En marquant contre Gladbach, Silas Wamangituka a inscrit son neuvième but de la saison

De son côté, après sa première victoire de la saison le week-end dernier, Schalke 04 est retombé dans ses travers en perdant 3-1 contre l'Eintracht Francfort. Les Knappen redeviennent donc lanterne rouge tandis que les Aigles remontent à la 7ème place.

Le Werder Brême s'est imposé 2-0 sur sa pelouse face au FC Augsbourg. Une victoire qui lui permet de remonter à la 12ème place, à une unité des Souabes.

Hoffenheim et Bielefeld se sont, eux, quittés sur le score de 0-0. Le TSG est actuellement 14ème, juste devant l'Arminia.

Enfin le FC Cologne et le Hertha Berlin ont aussi fait match nul 0-0. Les Colonais sont donc toujours 16ème au classement, place synonyme de barrages, tandis que les Berlinois sont 13èmes.