Armin Laschet, le candidat d′Angela Merkel | NRS-Import | DW | 17.09.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

NRS-Import

Armin Laschet, le candidat d'Angela Merkel

Le 26 septembre prochain auront lieu les élections fédérales en Allemagne. Portait d'Armin Laschet, le candidat de la CDU, le parti d'Angela Merkel.

Ministre-président de Rhénanie du Nord-Westphalie, le Land le plus peuplé d'Allemagne, Armin Laschet dirige L'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne, la CDU, depuis la mi-janvier.

Beaucoup voient en lui un garant de la politique de la chancelière Angela Merkel. Armin Laschet est en effet depuis longtemps un partenaire fiable des dernières présidentes de la CDU, Angela Merkel, ou encore Annegret Kramp-Karrenbauer (2018-2020). Il représente une "CDU du milieu" avec une phrase qui revient souvent dans ses discours : "Nous ne gagnerons que si nous restons forts au milieu".

Lire aussi : Les élections en Allemagne, comment ça marche ?

Une image ternie

Choisi comme candidat de la CDU/CSU à la chancellerie pour les élections fédérales de fin septembre, il était présenté comme le favori au scrutin. Mais depuis les inondations qui ont touché la Rhénanie du Nord-Westphalie et la Rhénanie-Palatinat, provoquant la mort de plus de 170 personnes, le leader de la CDU est sous pression.

Armin Laschet et Angela Merkel en Septembre 2021

Armin Laschet et Angela Merkel en Septembre 2021

L'image d'un Armin Laschet en train de rire lors d'une visite aux sinistrés qui se trouvaient dans une situation dramatique a en effet compromis ses chances de succès. Certes, il s'est excusé à plusieurs reprises pour cette scène mais cela a porté un coup à sa côte de popularité. A tel point que la chancelière Angela Merkel est sortie de sa réserve habituelle pour lui apporter publiquement son soutien.

Lire aussi : Inondations en Allemagne : une enquête ouverte contre les autorités locales

Tout comme Markus Söder, le ministre-président de Bavière, qui était son challenger pour représenter la CDU/CSU. Les soutiens et les excuses n'empêchent toutefois pas certains électeurs comme Lothar Wirths, 69 ans, de prendre ses distances avec le parti. "Je suis un électeur la CDU de longue date, mais je ne voterai pas pour la CDU. Avec un tel homme aux commandes, c'est impossible. Son récent comportement me déçoit beaucoup", assure-t-il.

Pour autant, Armin Laschet n'entend pas baisser les bras. Il reste en effet un homme politique avec une longue carrière derrière lui.

Un combattant

A 18 ans, il adhère à la CDU. Diplômé en droit, il devient journaliste puis est élu en 1989 comme conseiller municipal de sa ville natale d'Aix-la-Chapelle (1989-2004). En 1994, il devient député fédéral du Bundestag (1994-98) puis entre au Parlement européen en 1999 et y reste jusqu'en 2005.

Cliquez pour écouter l'audio

En 2010, il devient ministre du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie et sept ans plus tard, il est élu président de ce Land de 18 millions d'habitants.

Depuis 2019, Armin Laschet est également le représentant de la République fédérale pour les relations culturelles franco-allemandes.

Présenté comme un "Européen convaincu", il est un défenseur des politiques d'accueil et d'intégration dans la lignée directe d'Angela Merkel. Il a en effet été l'un des rares membre du parti à la soutenir sans réserve après sa décision d'accueillir des milliers de migrants en 2015. Son objectif, Armin Laschet ne le cache pas.

"Nous nous battrons (...) Nous ne voulons pas gouverner pour gouverner parce que nous voulons gouverner. Mais parce que nous devons gouverner pour que l'Allemagne suive une bonne voie. C'est mon objectif et c'est ce que nous visons", précise le candidat.

Ses détracteurs considèrent Armin Laschet toutefois comme "indécis" et lui reprochent d'agir parfois de manière irréfléchie.