Bruxelles veut mieux protéger les Roms | Europe | DW | 16.07.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Bruxelles veut mieux protéger les Roms

La Commission européenne a présenté au début du mois un Paquet social de mesures, en direction notamment de la communauté rom : elle souffre toujours de graves discriminations, et ce dans plusieurs Etats européens.

Membres d'une communauté rom en Italie, à Pomezia, près de Rome.

Membres d'une communauté rom en Italie, à Pomezia, près de Rome.

Pour faire suite au Non irlandais au Traité de Lisbonne et au désintérêt des citoyens européens pour ce qui concerne l’Union européenne, la Commission a présenté au début du mois des mesures censées toucher le quotidien des Européens. Parmi elles, des dispositions contre la discrimination en fonction de l’âge, de l’orientation sexuelle, du handicap ou de la religion. Parmi les différentes formes de discrimination, on peut citer celle dont souffre les populations Roms dans plusieurs Etats européens.

Le festival Khamoro à Prague célèbre la culture rom - mais les Roms subissent également en République tchèque des discriminations

Le festival Khamoro à Prague célèbre la culture rom - mais les Roms subissent également en République tchèque des discriminations

En Italie, la systématisation du relevé des empreintes digitales des roms, adultes et enfants, introduite par le nouveau gouvernement Berlusconi, a provoqué l’indignation des voisins européens et des organismes de défense des droits de l’homme, comme l’UNICEF et le conseil de l’Europe. Des communautés religieuses dénoncent aussi un acte de discrimination.

Au cœur de la polémique, le ministre italien de l’Intérieur, Roberto Maroni, a répondu qu’il ne s’agit pas de ficher les Roms mais de les recenser - recensements justifiés par une exigence de sécurité pour le pays. Les opérations de recensement ont déjà commencé dans les camps roms de Naples, dans l’indifférence quasi générale. Sur cette question, la classe politique se fait très discrète, mais quelques-uns tentent de défendre les libertés et les droits des Roms.

Reportage à Rome de Mathilde Auvillain.

Manifestation de Roms à Spisske Podhradie en Slovaquie contre les mesures gouvernementales les excluant de prestations sociales, en 2004

Manifestation de Roms à Spisske Podhradie en Slovaquie contre les mesures gouvernementales les excluant de prestations sociales, en 2004

En Lituanie, un employeur a été condamné pour avoir refusé d’embaucher une jeune femme rom au motif de son origine ethnique. L’employeur en question avait interrogé la jeune femme sur son origine ethnique avant de l’éconduire. C’est la première fois qu'une telle condamnation est prononcée en Lituanie.

La Lituanie abrite une communauté rom depuis les années 1950. Durant la période soviétique, ceux-ci paraissaient mieux intégrés, mais forcés par Staline de se sédentariser, ils se sont installés dans des quartiers qui sont devenus avec le temps de véritables bidonvilles. La condamnation de cet employeur pourrait donc aider à améliorer le sort des populations roms dans ce pays.

Un reportage en Lituanie de Marielle Vitureau.