Au Togo, les partisans de Faure Gnassingbé aux anges | Afrique | DW | 04.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Au Togo, les partisans de Faure Gnassingbé aux anges

Après la confirmation de la victoire de Faure Gnassingbé par la Cour constitutionnelle, les partisans du président sortant ont fêté toute la soirée à Lomé. Le candidat Agbéyomé Kodjo conteste les résultats.

Écouter l'audio 01:58

"Regardez le visage de tout le monde, y compris le mien. Je suis aux anges" (Komi Klassou)

La Cour constitutionnelle a déclaré mardi dans l’après-midi, le président sortant Faure Gnassingbé officiellement réélu pour un nouveau mandat de cinq ans.

Gnassingbé a obtenu 70,78% des suffrages exprimés, contre 19,46% pour l'opposant et ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo, selon les résultats définitifs de l'élection présidentielle du 22 février proclamés par la Cour constitutionnelle.

L'ex-chef de file de l'opposition Jean Pierre Fabre, président de l'Alliance nationale pour le changement (ANC), n'a recueilli que 4,68% des voix.

La joie des partisans de Faure Gnassingbé

C’est dans la liesse et la joie que les partisans de Faure Gnassingbé ont accueilli les résultats définitifs de la présidentielle du 22 février 2020, proclamés par le Cour constitutionnelle.

"Ce résultat est mérité ", a lancé l’un de ses partisans.

"Regardez le visage de tout le monde, y compris le mien. Je suis aux anges", a déclaré le Premier ministre Komi Klassou.  

Faure Gnassingbé a indiqué dans un message sur sa page Facebook que "la proclamation des résultats définitifs par la cour constitutionnelle marque l'aboutissement d'un processus électoral démocratique, libre, inclusif et transparent".

Il a fait part de son admiration pour "la maturité politique et démocratique" dont ces concitoyens ont "massivement fait montre".

Faure devance Kodjo

Selon les résultats définitifs il  devance  Agbéyomé Kodjo, arrivé deuxième position. Ce dernier avait  introduit des recours pour l’annulation du scrutin  pour des irrégularités dans une dizaine de bureaux de vote. Ces recours, jugés recevables,  ont, tout de même, été rejeté par la Cour présidée par Aboudou Assouma.

"…il ressort des pièces du dossier que l’ensemble des griefs retenus ne sont pas soutenus par des éléments susceptibles d’entrainer l’annulation des suffrages exprimés dans les bureaux de vote identifiés par le requérants".

En réaction  Agbéyomé Kodjo, dénonce une grave  injustice : "C’est le triomphe de la force sur le droit. Je suis légaliste mais je ne me reconnais pas dans ces résultats. J’ai largement gagné ce scrutin. Mais si les institutions que nous avons mises en place dans le pays considèrent que ce n’est pas cela, il n y a pas de problème. J’ai une responsabilité vis à vis de ceux qui ont voté pour moi. Mais je dis bien que je suis légaliste. La lutte ne s’arrête pas. Bientôt, je vais convier ceux qui ont  voté pour moi d’aller chercher leur victoire. Ils vont manifester leurs mécontentements". 

Ecoutez le reportage de Noel Kokou Tadégnon en cliquant sur l’image principale.

Audios et vidéos sur le sujet