Au moins 21 morts dans une attaque des ADF en RDC | Afrique | DW | 31.10.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Au moins 21 morts dans une attaque des ADF en RDC

La région de Beni à nouveau ensanglantée dans la nuit de vendredi à samedi : au moins 21 civils auraient été tués.

Dans la région de Béni, les ADF auraient tués plus d'un millier de civils depuis octobre 2014

Dans la région de Béni, les ADF auraient tués plus d'un millier de civils depuis octobre 2014

Les massacres ont eu lieu dans la nuit de vendredi (30.10.2020) à samedi. Au moins 21 personnes sont mortes dans la localité de Lisasa, dans le territoire de Beni, dans le nord de la province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo. Un chiffre donné par l'administrateur de la région ce samedi (31.10.2020). Les ADF, rebelles ougandais installés dans l'Est du pays, s'en sont pris d'abord à des positions des rebelles Maï-Maï, avant de s'attaquer aux civils.

Lire aussi → La violence meurtrière en hausse dans l'est de la RDC

Des disparus

L'ONG Centre d'étude pour la promotion de la paix, la démocratie et le droit de l'homme (Cepadho) indique, elle, que 15 femmes figurent parmi les victimes. D'autres personnes "ont été enlevées et sont toujours porté disparues", indique l'ONG. Un centre de santé a aussi été pillé, des maisons incendiées et une église catholique profanée. 

Jeudi dernier déjà, dix-neuf civils ont été tués dans une autre attaque attribuée aux ADF dans la localité de Baet. Une quarantaine de maisons et une église avait été incendiées. Régulièrement les civils en appellent au pouvoir central à Kinshasa, pour venir à bout des violences qui touchent la région.