Au Chili, un couvre-feu a été décrété dans les villes sinistrées | International | DW | 01.03.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Au Chili, un couvre-feu a été décrété dans les villes sinistrées

Au Chili, deux jours après le tremblement de terre qui a fait plus de 700 morts, les habitants redoutent les répliques. Par ailleurs, les autorités ont déployé 10 000 soldats pour tenter de mettre fin aux pillages.

default

Une rue complètement détruite à Talcahuano

Dans la ville de Concepcion, les policiers s'attaquent à coup de gaz lacrymogènes et de canons à eau à ceux qui pillent les supermarchés.

Chile Erdbeben Zerstörungen in Concepcion zwei weinende Frauen

A Concepcion, la population fait face aux gaz lacrymogènes de la police

Hier, les magasins et les pharmacies sont restés fermés dans les régions touchées par le séisme, un véritable cauchemar pour les habitants.

« J'ai besoin d'eau, j'ai soif, il n'y a pas d'eau et les gens ne veulent rien nous donner. Mais nous voulons de l'eau et du pain, les gens ont faim, ils ont de l'argent. Nous sommes là pour qu'ils ouvrent le supermarché, ne serait ce que pour un moment, pour que les gens puissent acheter quelque chose et payer, nous ne voulons pas voler. »

La présidente du Chili Michelle Bachelet a décrété un couvre-feu dans plusieurs des villes dévastées par le séisme, et notamment à Concepcion où la maire a demandé du renfort:

Erdbeben Chile

Une maison détruite à Talca

« Si on met à notre disposition 200 forces de l'ordre supplémentaires, ce ne sera pas suffisant. Il faut reprendre le contrôle de la ville. Les gens honnêtes veulent aider, ils comptent sur le soutien de Santiago car ici, il n'y a rien à acheter, nulle part. »

La communauté internationale s'est immédiatement mobilisée. Le Japon va notamment donner 3 millions de dollars d'aide d'urgence mais la situation reste catastrophique comme l'explique la présidente Michelle Bachelet:

« Le problème principal aujourd'hui, dont dépendent beaucoup d'autres problèmes, c'est l'électricité.

Chile Beben Februar 2010

Michelle Bachelet va céder son poste à Sebastian Pinera dans quelques jours

L'électricité est produite, mais ce qui ne va pas, c'est la distribution. Nous demandons donc aux entreprises de garantir aux citoyens l'approvisionnement en courant, au moins pour les hôpitaux, les centres de santé et les auberges, tout ce qui est nécessaire pour venir en aide à la population. »

Selon les estimations, le tremblement de terre a fait plus de deux millions de sinistrés. Un défi pour le futur président, Sebastian Pinera, qui doit prendre ses fonctions le 11 mars.

Auteur: Audrey Parmentier/Gotfried Stein
Edition: Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !