Athènes plongée dans le chaos | Vu d′Allemagne | DW | 20.10.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Athènes plongée dans le chaos

Les manifestations contre l’austérité en Grèce font la Une des journaux qui publient des photos des affrontements entre forces de sécurité et manifestants. Le pays est touché depuis hier par une grève générale.

default

Les manifestations ont tourné à l'émeute mercredi

« Les grèves et les émeutes plongent Athènes dans le chaos », titre die Welt. Les magasins restent fermés et les émeutiers lancent des cocktails Molotov sur les policiers, écrit le journal. La Grèce est complètement paralysée.

Generalstreik in Griechenland

Les mesures d'austérité sont jugées injustes par une partie de la population

La Tageszeitung affirme au contraire que malgré l'ampleur des manifestations, la plupart des habitants d'Athènes et des environs restent chez eux. La majorité des Grecs savent que leur pays doit changer. Ils se rendent compte au quotidien que l'Etat ne fonctionne pas et que la corruption est partout. Ils sont prêts à faire des réformes et l'Union européenne devrait leur faire confiance sur ce point. Cela n'a en tout cas aucun sens d'infliger constamment aux Grecs de nouvelles mesures d'austérité, car au bout du compte leur économie va s'effondrer. Ce qui est nécessaire, estime le quotidien, c'est une remise de la dette grecque et le fait que le sommet européen veuille en débattre est une preuve de bon sens.

Elargissement du Fonds de secours européen, remise d'une partie de la dette de la Grèce, recapitalisation des banques et contrôles plus sévères, pour le Handelsblatt, les ondes de choc du secteur financier pourraient ainsi être atténuées dans les prochains mois. Reste à faire augmenter la croissance dans la zone euro. Le problème, c'est que les marchés financiers sont aveugles face aux réformes en ce sens. Ils n'ont d'yeux que pour les milliards du Fonds de secours.

Militärkonflikt zwischen Türkei und Kurden

Mercredi, des attaques kurdes contre l'armée turque ont fait une vingtaine de morts côté turc

La Süddeutsche Zeitung revient de son côté sur la réaction turque aux attaques des rebelles kurdes dans le sud-est du pays. Le PKK tue à nouveau, écrit le journal. Et le gouvernement turc ? Le président promet « une vengeance terrible », le Premier ministre s'exprime déjà de façon martiale depuis des mois. Et maintenant, il envoie ses soldats pourchasser les membres du PKK dans le nord de l'Irak voisin. Le conflit entre l'armée et le Parti des travailleurs du Kurdistan est vieux de presque 30 ans. Et aujourd'hui ? Cinq présidents, huit Premiers ministres et neufs chef d'état major plus tard, la Turquie risque de retomber dans la spirale de la violence.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Sébastien Martineau

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !