Après la révolution, la solidarité au Soudan | Afrique | DW | 28.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Après la révolution, la solidarité au Soudan

Les comités de résistance qui ont joué un rôle central dans la révolution de 2019 au Soudan continuent d'aider la population. Ils développent des activités de nettoyage des rues et organisent des marchés solidaires.

Écouter l'audio 02:19

"Je les remercie pour ce qu'ils font"- (une mère de famille)

Constitués dans les quartiers des grandes villes du pays, les comités de résistance ont largement contribué à la refonte du régime politique soudanais, marqué notamment par la destitution du président Omar el-Béchir. Alors que le gouvernement de transition mis en place cherche à sortir le pays de la crise économique dans lequel il est englué, les comités de résistance se diversifient. Aujourd'hui, ils continuent d'aider la population de différentes manières : nettoyage des rues, réfections des murs ou encore marché solidaire. Une manière de signifier que cette révolution continue.

 

Les marchés solidaires aident les plus pauvres à s'en sortir

Les marchés solidaires aident les plus pauvres à s'en sortir

Des produits à bas prix

Chaque semaine, dans le quartier de Houda, à Omdourman, située en face de la capitale Khartoum, Béchir Ahmad et ses camarades proposent des produits de consommation courante aux habitants du quartier : de l'huile, du savon, du riz, des lentilles, vendus par le comité de résistance jusqu'à 50% moins cher qu'au marché ou en magasin.

Un moyen, selon Béchir, de lutter contre la hausse des prix qui frappe le pays depuis deux ans. "On a fait ce marché pour faciliter la vie des gens de notre quartier", explique-t-il.

Mais pour Béchir, c'est aussi une manière aussi de poursuivre l'héritage de la révolution encouragée par ces comités de résistance.

"Cela fait partie de notre identité, de s'entraider. C'était un devoir pour nous. C'est une continuation de ce qui a été entrepris lorsque nous étions encore sous l'ancien régime. Avant, la meilleure façon d'aider était de manifester. Maintenant que la situation a changé, la meilleure chose à faire, c'est de s'entraider autant que possible", poursuit le jeune activiste.

 

La révolution de 2019 est partie d'une révolte contre la hausse des prix

La révolution de 2019 est partie d'une révolte contre la hausse des prix

Une oeuvre utile

Les habitants peuvent acheter des produits vendus à prix coutant. 

"Je viens ici parce que c'est moins cher. Je les remercie vraiment pour ce qu'ils font. Si le comité n'était pas là pour organiser ce marché, personne d'autre ne le ferait. Je trouve plein de choses ici. Seulement, ce serait bien qu'ils aient aussi de la viande de temps en temps", raconte une mère de famille qui vient chaque semaine s'approvisionner.

Ces comités de résistance ont nourri et structuré les manifestationsqui ont conduit à la destitution d'Omar el-Béchir en avril 2019.

Aujourd'hui, leur rôle s'est transformé. Ce marché solidaire est une initiative parmi d'autres pour continuer à intervenir auprès de la population. "Nous allons continuer à travailler jusqu'à ce que la situation s'améliore. Nous resterons en place tant que ce ne sera pas le cas. C'est notre devoir", explique Rasheed, un volontaire qui a rejoint le comité dès le début de la révolution. 

Des dizaines de comités de résistance comme celui de Houda restent actifs dans le pays. Leur dynamisme témoigne de leurs espoirs de changement ainsi que de leurs attentes vis-à-vis du gouvernement de transition.

Audios et vidéos sur le sujet